Accueil Culture

Douze millions d’euros: le prix du pardon

Paradoxalement, la menace terroriste a mis « Charlie Hebdo » à l’abri de tout besoin financier.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Culture Temps de lecture: 3 min

Le 7 janvier 2015, l’état des finances de Charlie Hebdo était catastrophique, au point d’hypothéquer l’avenir du journal. Il fallait parfois différer le paiement des salaires. Le journal avait perdu la majorité de ses lecteurs. Le nombre d’abonnés était descendu à 12.000 et les ventes en kiosque avaient glissé sous la barre des 40.000 exemplaires.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs