Accueil Société

Les gilets jaunes en quête de sécurité

Lors de l’acte 9 de leur action de samedi à Paris, les manifestants étaient encadrés par des porteurs de brassards blancs. Ils ont joué les médiateurs entre manifestants et forces de l’ordre. L’idée suit son chemin en Belgique où Roger, un gilet jaune, est décédé vendredi.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

Roger Borlet, un gilet jaune liégeois de 49 ans, est décédé vendredi, vers 19 heures, alors qu’il menait une action sur un barrage filtrant sur l’autoroute E25 à Visé, en direction de Maastricht. La voie de droite de l’autoroute était bloquée par des palettes et des pneus, la gauche étant ouverte à la circulation mais réservée aux voitures.

Deux manifestants ont voulu s’interposer lorsqu’un camion a emprunté la voie de gauche pour forcer le passage. Le chauffeur du camion immatriculé aux Pays-Bas a accéléré d’après des témoins. Roger Borlet est passé sous les roues du véhicule. Ce dimanche, le parquet de Liège a annoncé que conducteur du poids lourd, un Néerlandais, a été arrêté près de Tilburg après qu’un mandat d’arrêt européen a été lancé à son encontre. Il devrait être extradé vers la Belgique prochainement. Qu’il donne son accord ou pas. Il sera poursuivi pour homicide involontaire avec la circonstance aggravante du délit de fuite.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs