Thierry Henry ravi de l’évolution de Tielemans à l’AS Monaco: «On commence à voir le vrai Youri»

PHOTO NEWS
PHOTO NEWS

L’AS Monaco a réussi ce dimanche à décrocher une unité au Vélodrome de Marseille. Les hommes de Thierry Henry ont notamment partagé l’enjeu (1-1), grâce à une transformation du Belge Youri Tielemans, milieu de terrain des Monégasques. Cette réalisation est la cinquième du Diable rouge depuis le début de la saison.

Fort de ces bonnes performances, l’ex-Anderlechtois comment tout doucement à faire son trou dans l’effectif de Monaco. Au point que son entraîneur se montre ravi de cette évolution. « On commence à voir le vrai Youri, c’est vraiment mieux qu’avant… », a précisé Thierry Henry, l’ancien entraîneur adjoint de la sélection belge. « Avec Cesc Fabregas devant et Naldo derrière, il est de mieux en mieux. Il prend de plus en plus d’importance au sein de l’équipe. »

Invaincu en 2019

Monaco reste donc invaincu en cette année 2019 qui a débuté par deux succès, en Coupe de France contre Canet-Roussillon et en Coupe de la Ligue contre Rennes. Au classement de Ligue 1, cela n’avance pas vraiment pour l’équipe de Thierry Henry qui reste 19e et avant-dernière avec 14 points.

En pleine crise et incapable de gagner depuis fin novembre, l’Olympique de Marseille n’a pas eu la réaction attendue par ses supporters et est 9e avec 28 points.

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. @Belga

    Watducks: le sacre du caractère

  2. Nissan a porté plainte au pénal contre Carlos Ghosn, son ancien patron.

    L’avenir de Carlos Ghosn s’assombrit encore un peu plus

  3. Oriol Junqueras a répondu pour la première fois depuis son incarcération aux questions des journalistes, réunis dans une rédaction à plus de 600 kilomètres de l’endroit où il est emprisonné.

    Les Catalans en campagne depuis la prison

Chroniques
  • Collecte de dons pour Notre-Dame de Paris: retour de flamme

    Cent millions d’euros », lance l’un. « 200 millions », renchérit l’autre. Qui dit mieux ?

    Heureusement, à la fin, le lot ne sera pas adjugé, puisqu’il s’agit non pas d’un tableau de maître, mais d’une cathédrale maîtresse.

    Donc nos grands capitalistes ont fait assaut de générosité pour voler au secours, non d’un peuple asservi, non d’un peuple dans la misère – n’exagérons pas ! –, mais d’un monument dans le besoin : Notre-Dame de Paris.

    L’extrême gauche s’est indignée. C’est à la fois normal et bête. « Beau et con à la fois » comme le chantait Jacques Brel.

    Quelle surprise, en effet, que de découvrir que les riches sont très riches ! Surtout quand ce sont des héritiers. Aurait-il fallu...

    Lire la suite

  • Grève des contrôleurs aériens: le beurre et l’argent du beurre

    Depuis quelques jours, c’est un peu le monde à l’envers pour ceux qui ont une vue caricaturale de francophones qui cultiveraient la grève, ne jureraient que par l’actionnariat public et pour qui la protection des travailleurs relèverait du sacré.

    Jugez plutôt : le patron (wallon) de l’aéroport de Liège demande la privatisation de Skeyes, l’entreprise publique fédérale en charge du contrôle aérien, le ministre en charge des Aéroports à la Région wallonne, Jean Luc Crucke, vient de suspendre le...

    Lire la suite