Alison Van Uytvanck, éliminée au premier tour à l’Open d’Australie: «Dommage d’être tombée sur une si bonne Wozniacki»

©AFP
©AFP

Alison Van Uytvanck (WTA 52) n’était pas trop déçue, lundi soir à Melbourne, après son élimination au premier tour à l’Open d’Australie. Dans la Rod Laver Arena, la Brabançonne, 24 ans, n’a pas réussi à créer l’exploit contre Caroline Wozniacki (WTA 3), la tenante du titre, mais elle fait mieux que se défendre. « J’ai perdu, mais cela fait tout de même plaisir », a-t-elle dit.

« C’est dommage d’être tombée sur une bonne Wozniacki plutôt que sur une mauvaise », a-t-elle expliqué. « Elle ne fait pas de cadeau et encore moins lors d’un point important. Je suis très bien rentrée dans la partie. Pourtant, j’étais très nerveuse. Je suis juste déçue d’avoir raté ce coup droit facile sur cette balle de break pour revenir à 4-3 dans le premier set. Mais je n’ai pas de regrets. Je suis très contente du niveau que j’ai affiché. Cela m’a d’ailleurs surpris, car après ma chute à Auckland, je cherchais mes sensations. Cela donne confiance pour la suite ».

Alison Van Uytvanck a également apprécié de rejouer dans la Rod Laver Arena, où elle avait pris 6-0, 6-0 contre Victoria Azarenka en 2016 lorsqu’elle s’y était produite la dernière fois.

« J’ai nettement mieux joué, même si ce n’était pas vraiment difficile », a-t-elle souri. « Je n’aurais jamais imaginé que cela se passerait si bien. J’ai réussi à lâcher mes coups et je suis très contente d’avoir pu passer ce cap mentalement. J’ai pris beaucoup de plaisir, notamment avec ce petit garçon qui a été interviewé lors d’un changement de côté. Il était complètement surpris de se voir sur l’écran géant. C’était cool ! », conclut-elle.

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • AFP

    Open d’Australie: «Pouillesmo», le nouveau duo gagnant made in France (vidéos)

  • AUSTRALIA TENNIS AUSTRALIAN OPEN GRAND SLAM

    Par Yves Simon, à Melbourne

    Grands Chelems

    Eliminée à l’Open d’Australie, Serena Williams vit des Grands Chelems dramatiques depuis qu’elle est maman (vidéos)

  • belga

    Par À Melbourne, Yves Simon

    Grands Chelems

    Kim Clijsters: «Les gens pensent encore que Serena va tout gagner»

 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Par défaut, Netflix lance le prochain épisode automatiquement. Un bel exemple de design pensé pour scotcher l’internaute  à son écran.

    Comment les sites web manipulent l’internaute par leur design

  2. CLIMATE STUDENTS PROTEST ACTION THURSDAY

    A l’école ou dans la rue, le climat n’a pas d’âge

  3. Si Olivier Chastel est plus prudent, Charles Michel laisse entrevoir une potentielle coalition MR-Ecolo-CDH.

    Charles Michel charge «l’axe du shutdown N-VA-PS» et esquisse la «namuroise»

Chroniques
  • Le renvoi vers l’école

    Avec la montée des inquiétudes face à l’essor des fake news, une idée revient en boucle : il faut que l’école s’empare de cette question. Il faut que des cours d’éducation aux médias soient organisés dans tous les établissements scolaires, qui permettent aux élèves de distinguer entre des informations et des rumeurs, entre un travail de journaliste et une stratégie de propagande, entre la fabrique du vrai et la fabrique du faux.

    L’idée est bonne, et elle n’est d’ailleurs pas neuve : il y a quelques dizaines d’années, on faisait la même proposition pour lutter contre l’influence croissante du marketing et de la publicité. Cette démarche paraît tellement naturelle qu’on l’applique – ou qu’on demande de l’appliquer – à bien d’autres enjeux. L’école doit...

    Lire la suite

  • Le retour de la mythique «armée européenne»

    La signature du nouveau traité d’amitié franco-allemand, mardi, dans l’hôtel de ville d’Aix-la-Chapelle sous la figure tutélaire de Charlemagne, a fait une nouvelle fois remonter à la surface le thème de l’« armée européenne ». C’est « une contribution à la création d’une armée européenne », a dit la chancelière Merkel. « Construisons une vraie armée européenne », a exhorté le président Macron.

    Le « couple » est récidiviste. Le président de la...

    Lire la suite