Accueil Opinions Éditos

L’Arabie saoudite, cet allié dont on a honte

Cela fait longtemps que les Occidentaux commercent avec l’Arabie saoudite en se pinçant le nez.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 2 min

L’Arabie saoudite a décidé en toute connaissance de cause de provoquer une tension régionale majeure. C’était le 2 janvier dernier, quand elle annonça que quarante-sept hommes avaient été exécutés dans le cadre de la lutte antiterroriste. Quarante-trois d’entre eux faisaient partie de la mouvance djihadiste sunnite – dont un théoricien d’Al-Qaïda – et quatre étaient des chiites, dont un dignitaire révéré dans l’est saoudien. Cette dernière exécution est donc l’événement qui fonde l’extrême tension qui règne désormais au Moyen-Orient, une région qui n’avait nul besoin de cet additif de haine.

Les alliés de l’Arabie saoudite se débattent dans un profond embarras. Voilà un allié dont on se passerait bien, pense-t-on dans les chancelleries. Où l’on sait en même temps aussi que l’on ne s’en passera pas. L’argent domine le monde, détermine les comportements, n’est-ce pas ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs