Andy Murray, éliminé à l’Open d’Australie: «Je vais faire tout mon possible pour peut-être revenir» (vidéos)

©AFP
©AFP

Le Britannique Andy Murray, qui dispute son dernier Open d’Australie après avoir annoncé vendredi sa fin de carrière imminente, terrassé par sa hanche droite, a plié dès le premier tour au bout d’un épatant combat (6-4, 6-4, 6-7, 6-7, 6-2) et plus de quatre heures face à l’Espagnol Roberto Bautista (ATP 23), lundi à Melbourne.

À l’issue de la rencontre, c’est avec beaucoup d’émotions dans la voix que l’Écossais s’est exprimé auprès du public australien. « C’était incroyable, merci à tous d’avoir été là. J’ai adoré jouer ici au fil des années, si c’était mon dernier match, c’était une manière extraordinaire de finir », a déclaré Murray. « J’ai donné tout ce que j’avais, il ne me reste rien. Malheureusement ça n’a pas suffi. »

Murray a peut-être disputé son dernier match à l’Open d’Australie, puisqu’il envisage prendre sa retraite en fin de saison. L’Écossais a néanmoins laissé la porte ouverte à un possible retour 2020, plus guidé par l’émotion que la raison probablement. « Peut-être que je vous reverrai. Je vais faire tout mon possible pour revenir. Mais pour ça, je dois subir une très lourde opération, sans avoir la garantie d’être capable de revenir. Je ferai de mon mieux. »

L’ancien numéro un mondial a été ovationné à plusieurs reprises au cours du match, notamment au moment de servir pour la dernière fois.

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • AFP

    Open d’Australie: «Pouillesmo», le nouveau duo gagnant made in France (vidéos)

  • AUSTRALIA TENNIS AUSTRALIAN OPEN GRAND SLAM

    Par Yves Simon, à Melbourne

    Grands Chelems

    Eliminée à l’Open d’Australie, Serena Williams vit des Grands Chelems dramatiques depuis qu’elle est maman (vidéos)

  • belga

    Par À Melbourne, Yves Simon

    Grands Chelems

    Kim Clijsters: «Les gens pensent encore que Serena va tout gagner»

 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Par défaut, Netflix lance le prochain épisode automatiquement. Un bel exemple de design pensé pour scotcher l’internaute  à son écran.

    Comment les sites web manipulent l’internaute par leur design

  2. CLIMATE STUDENTS PROTEST ACTION THURSDAY

    A l’école ou dans la rue, le climat n’a pas d’âge

  3. Si Olivier Chastel est plus prudent, Charles Michel laisse entrevoir une potentielle coalition MR-Ecolo-CDH.

    Charles Michel charge «l’axe du shutdown N-VA-PS» et esquisse la «namuroise»

Chroniques
  • Le renvoi vers l’école

    Avec la montée des inquiétudes face à l’essor des fake news, une idée revient en boucle : il faut que l’école s’empare de cette question. Il faut que des cours d’éducation aux médias soient organisés dans tous les établissements scolaires, qui permettent aux élèves de distinguer entre des informations et des rumeurs, entre un travail de journaliste et une stratégie de propagande, entre la fabrique du vrai et la fabrique du faux.

    L’idée est bonne, et elle n’est d’ailleurs pas neuve : il y a quelques dizaines d’années, on faisait la même proposition pour lutter contre l’influence croissante du marketing et de la publicité. Cette démarche paraît tellement naturelle qu’on l’applique – ou qu’on demande de l’appliquer – à bien d’autres enjeux. L’école doit...

    Lire la suite

  • Le retour de la mythique «armée européenne»

    La signature du nouveau traité d’amitié franco-allemand, mardi, dans l’hôtel de ville d’Aix-la-Chapelle sous la figure tutélaire de Charlemagne, a fait une nouvelle fois remonter à la surface le thème de l’« armée européenne ». C’est « une contribution à la création d’une armée européenne », a dit la chancelière Merkel. « Construisons une vraie armée européenne », a exhorté le président Macron.

    Le « couple » est récidiviste. Le président de la...

    Lire la suite