Recherche d’armes, vidéo de revendication...: l’attentat de Strasbourg était prémédité

© AFP
© AFP

La fusillade du 11 décembre de Strasbourg était bien un acte prémédité, rapporte Le Monde. Le djihadiste Cherif Chekatt était depuis plusieurs semaines en plein préparatifs avant de passer à l’acte. Le jeune homme de 29 ans a tué 5 personnes et en a blessé 11 autres.

Un certain nombre d’indices montrent les intentions de l’homme. Cherif Chekatt a notamment réalisé une vidéo dans laquelle il prête allégeance à l’organisation Etat islamique. La vidéo a été découverte par les gendarmes à son domicile le matin du drame.

Le djihadiste cherchait également des armes depuis plusieurs semaines et avait confié à sa mère son envie de mourir.

«S’il m’avait parlé de son projet, je l’aurais dénoncé», assure le père de Cherif Chekatt (vidéo)

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous