Accueil Économie Entreprises

Grève chez Proximus: près de 2.000 grévistes présents devant les tours de l’entreprise (photos et vidéos)

Les grévistes forment une chaîne humaine devant le bâtiment.

Temps de lecture: 2 min

Plusieurs centaines de personnes se sont réunies mardi matin devant les tours Proximus, quelques jours après l’annonce d’un plan de transformation de l’entreprise, répondant à l’appel à la grève lancé par les syndicats en front commun.

Selon Stéphane Daussaint de la CSC Transcom, ce ne sont pas moins de 1.500 personnes qui sont présentes sur place, voire près de 2.000, soit une fourchette similaire à la quantité de postes que l’entreprise compte supprimer (1.900). Par ailleurs, beaucoup de grévistes ne se sont pas déplacés jusqu’aux tours, selon Stéphane Daussaint.

Ceux qui ont fait le déplacement formaient, mardi matin vers 09h00, une chaîne humaine devant les bâtiments, a observé Belga sur place. La mobilisation se déroule dans le calme.

« La mobilisation est importante. Le personnel, très inquiet, veut marquer le coup et montrer à Madame Leroy qu’il mérite son respect. La CEO prévoit 1.900 licenciements mais beaucoup de services sont déjà en sous-effectif », indique Laurent Malengreau, secrétaire général CGSP Télécom.

Une réunion était prévue avec la direction ce mardi. Mais les syndicats n’iront pas.« Nous allons boycotter cette entrevue », précise M. Malengreau.

Les services tournent au ralenti

Les services de Proximus tourneront au ralenti ce mardi en raison de la grève. La plupart des magasins et des call-centers sont fermés, et une grande part des rendez-vous des techniciens chez les clients a été annulée.

Grève chez Proximus : quels sont les services impactés

L’administratrice déléguée de l’opérateur de télécoms, Dominique Leroy, a annoncé jeudi dernier un « plan de transformation » à trois ans passant par une suppression de 1.900 emplois et l’engagement, en parallèle, de 1.250 personnes. Proximus a notamment justifié ce plan par une demande croissante de ses clients pour de nouveaux services digitaux et de nouveaux types de connectivité, comme l’internet des objets. Le Premier ministre a rappelé lundi que le gouvernement était opposé aux licenciements secs.

À lire aussi Pourquoi Proximus veut supprimer 1.900 emplois

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

26 Commentaires

  • Posté par Roosemont Charles, mardi 15 janvier 2019, 10:36

    Tout d'abord très heureux de voir que les "grévistes" présents sont tous à visage découvert. Pas de cagoule. Des gens "honnêtes" dans leurs convictions. Tout se passe dans le calme : magnifique. La police ne devra pas se mobiliser pour éviter les dépradations . Voor Chris Wauman:" 7 miljard winst maken". Le Soir dans ses chiffres parle "d'un Chiffre d'Affaires de 5,7 millliards. ???? Comment fait on 7 milliards de profit avec 5,7 Milliards de C.A. Donnez moi la recette siouplé .Enfin, il faut arrêter de prendre Dominique Leroy pour une analphabête. Elle positionne tout simplement le problème de Belgacom qu'elle a d'ailleurs changé en Proximus. Enfin, là où j'ai un souci : il y a une réunion prévue avec la direction mais les "syndicats" n'y vont pas . Est ce comme cela qu'on négocie? N'oublions pas que les négos vont se faire avec les "permanents" ,des gens qui ne sont pas de l'entreprise . Est ce la meilleure façon? J'en ai toujours douté car on passe ainsi du concret de tous les jours aux slogans . Voir carrefour,mestdagh, etc... avec Myriam Delmée.

  • Posté par Brasseur Michel, mardi 15 janvier 2019, 11:04

    Sans Myriam Delmée, et si le SETCa avait capitulé aussi vite que les Verts et les Bleus, ça aurait été bien pire. Myriam fait de l'excellent boulot. Si elle pouvait reprendre le secteur Finances, par exemple, ça m'arrangerait!

  • Posté par Bricourt Noela, mardi 15 janvier 2019, 10:18

    Je pense que vu l'importance de l'entreprise et le symbole qu'elle représente, l'indemnisation sera maximale.

  • Posté par Brasseur Michel, mardi 15 janvier 2019, 11:02

    L'indemnité de grève est payée par les syndicats à ses affiliés grévistes. Elle est standard, par secteur et par syndicat, peu importe l'entreprise à laquelle vous appartenez.

Plus de commentaires

Aussi en Entreprises

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retrouvez l'information financière complète

L'information financière
références Voir les articles de références références Tous les jobs