Accueil Monde France

«Il y en a qui déconnent»: Emmanuel Macron suscite à nouveau la polémique

Avant de donner le coup d’envoi du grand débat national, le président français a effectué une visite surprise ce mardi à Gasny.

Temps de lecture: 2 min

Emmanuel Macron a déclaré mardi vouloir «responsabiliser» les personnes en situation de pauvreté car «il y en a qui font bien» et d’autres «qui déconnent», des propos immédiatement condamnés par des responsables de l’opposition.

«Les gens en situation de difficulté, on va davantage les responsabiliser car il y en a qui font bien et il y en a qui déconnent», a déclaré le président français lors d’un Conseil municipal à Gasny (Eure). Il a également souligné que ces personnes étaient «tous acteurs» du traitement de la pauvreté, «en les considérant, en les responsabilisant, en les aidant à s’en sortir».

«La crise des gilets jaunes est «une chance pour réagir plus fort et plus profondément», selon Macron

L’utilisation du mot «déconner» dans ce contexte a été dénoncée par plusieurs responsables de l’opposition avant la séance des questions au gouvernement à l’Assemblée nationale.

«On dirait que le président de la République veut rajouter en permanence de l’huile sur le feu», a fustigé le député LR Eric Ciotti. «Le président n’a rien compris. Sa façon de jeter en pâture les plus faibles est insupportable», a déclaré Olivier Faure, le patron du PS. «Après les ’illettrés de Gad’, ’les cyniques et les fainéants’, ’le pognon de dingue des minima sociaux’, ’les Gaulois réfractaires au changement’, ’les gens qui ne sont rien’, voici ’les pauvres qui déconnent...’», énumérait Régis Juanico (apparenté PS).

«À chaque fois qu’il y a des regains de mobilisation, c’est parce qu’Emmanuel Macron s’exprime. Cela se vérifie systématiquement. Qu’il se taise! », a réagi Ugo Bernalicis (LFI), devant la presse dans les couloirs de l’Assemblée nationale.

Pour le chef de file des députés La République en marche, Gilles Le Gendre, le président«parle aussi comme nous parlons tous». «J’aime bien la vérité, c’est ce que j’aime bien chez le président».

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

10 Commentaires

  • Posté par Bricourt Noela, mercredi 16 janvier 2019, 9:23

    pas si grave finalement. Il ne stigmatise pas. Il n'humilie pas. Il n'utilise pas la peur comme moteur.il est trop cash,c'est vrai. Mais il a au moins la volonté de ne pas victimiser tout le monde, même s'il dévoile ainsi tous ses aprioris,manipulant ainsi tous ceux qui partagent les mêmes aprioris. La prochaine fois il dira qu'on est responsable de tout ce qui nous arrive et que c'est chacun pour soi. Comme on nous le dit froidement au pays du surréalisme...sans qu'on y trouve pas grand chose à redire au pays.

  • Posté par Stenuit Irène, mercredi 16 janvier 2019, 9:21

    Et un président qui déconne encore ? Peut être qu'il devrait s' "en sortir" ? Que ce qu'il dise soit vrai ... à la marge, quelle manque de responsabilité et d'intelligence que d'en faire une vérité qui accuse, blesse et ravive encore un sentiment de déni et d'incompréhension de la part de ceux qui, sont stigmatisés sont dans la précarité constatent des inégalités...non combattues Avec les antécédents de communication et d'explication de fond du Mr Macron cela va être difficile d'éviter le sentiment = "non à l'ISF et beaucoup de pauvres sont cons" Benoit

  • Posté par MOENS Jean-Pierre, mardi 15 janvier 2019, 19:37

    Par contre une partie du traitement de la richesse n'est pas dans la personne en situation nanti mais dans la catégorie sociale et/ou culturelle dont ils sont issus et dont ils ont hérité. Pas besoin de les responsabiliser puisqu'ils sont tombés dedans quand ils étaient petits....!

  • Posté par Van Obberghen Paul, mardi 15 janvier 2019, 17:25

    Une fois de plus, on va lui tomber dessus pour dire ce qui n'est rien d'autre que la vérité.

  • Posté par Pirlot Mia, mercredi 16 janvier 2019, 9:47

    Comme d'habitude!

Plus de commentaires

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs