Accueil Société

Vincent Cochetel (HCR): «On ne sait pas réellement combien de personnes meurent en Méditerranée. Il n’y a plus de témoins»

Le représentant spécial du Haut Commissariat aux réfugiés pour la Méditerranée, Vincent Cochetel, appelle les États européens à créer un mécanisme de solidarité pour éviter la situation de non droit actuelle.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Enquêtes Temps de lecture: 10 min

Nombre de traversées en baisse, nombre de morts en baisse. La crise en Méditerranée est-elle en voie de résolution? Attention aux faux-semblants, prévient en substance l’envoyé spécial pour le Haut-Commissariat aux réfugiés en Méditerranée centrale, Vincent Cochetel. Le spécialiste, qui participera à un colloque organisé par Myria à Bruxelles, ce vendredi, rappelle qu’un mécanisme de solidarité se fait toujours attendre au niveau européen. En attendant, les migrants qui tentent la traversée sont renvoyés, en toute illégalité, vers un pays où ils risquent l’exploitation.

Un bateau d’ONG est de nouveau empêché par les autorités de prendre la mer, en Espagne cette fois. L’Aquarius a dû suspendre ses activités. Le Sea-Watch 3 est resté bloqué plus de 15 jours en mer avant de pouvoir débarquer. Comment analysez-vous ce qu’il se passe?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Ponsard André, lundi 16 novembre 2020, 16:22

    il faut commencer par aider les sans abris chez nous,les malheureux les dames seules avec enfants et le loyer a payer,les réfugiés qui ont obtenus le droit d'asile sans avoir travaillés 1 heure en belgique perçoivent 900 eur par mois plus 5 a 6 gosses faites le calcul avec les allocations familiales et on s étonne que des travailleurs qui se lèvent a 06 heures a 17- 18 h pour 1400 eur de salaire se rebiffent

  • Posté par Ancion Eric, mardi 15 janvier 2019, 21:06

    Quelle importance? Est-ce le nombre de victimes qui détermine si il faut intervenir ou pas! Vous êtres ridicule monsieur Cochetel.

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs