Médecins du Monde met un pied à Biestebroeck

Le futur centre de santé, à Anderlecht, a fière allure. Il sera géré par Médecins du Monde.
Le futur centre de santé, à Anderlecht, a fière allure. Il sera géré par Médecins du Monde. - asymétrie BAEB.

Petit à petit, le puzzle se complète. Situé à proximité du Canal, à Bruxelles, l’« ancien » quartier Biestebroeck à Anderlecht doit faire place à un « nouveau » quartier Biestebroeck à travers le projet Citygate développé par citydev.brussels.

Pour rappel, il s’agit ni plus ni moins du redéveloppement d’une surface de 100.000 m2 destinée principalement au logement, mais qui comprendra également des équipements, des activités économiques et des espaces publics.

Impossible de planifier un projet d’une telle envergure sans le saucissonner en plusieurs tranches. Tandis que les deux premières phases de Citygate1 (Kuborn et Marchandises) ont débuté, le troisième et dernier volet de cet important chantier vient d’être détaillé à la presse.

Intitulé Goujons (une future place des Goujons sera aménagée sur les lieux), il vient de franchir une étape importante puisque le marché de promotion a été attribué à l’entreprise Immo Louis De Waele et au bureau d’architecture BAEB.

Le projet concerne la construction de 35 logements conventionnés avec au rez-de-chaussée un centre social-santé intégré de 1.500 m2 dont les plans et les photos en 3D ont été dévoilés. La particularité architecturale du futur bâtiment repose sur sa forme en fer à cheval avec en son sein un îlot intérieur qui favorisera l’intimité des habitants tout en évitant les nuisances dues à la proximité du chemin de fer.

Le futur centre de santé sera géré par Médecins du Monde. Il visera avant tout à améliorer l’offre de santé dans les quartiers en difficulté de la capitale. Il proposera notamment des séances de kinésithérapie, un espace mère-enfant ou des formations pour une alimentation saine. D’autres offres devraient suivre.

L’arrivée d’une institution comme Médecins du Monde ne peut qu’être accueillie favorablement, d’autant que cette zone de Bruxelles s’apprête à recevoir de nouveaux habitants au pouvoir d’achat réduit. « Nous avons vu que le quartier était en pleine évolution et que l’offre de santé allait devoir s’adapter, a déclaré à ce sujet Pierre Verbeeren, le directeur exécutif de Médecins du Monde. Nous avons voulu que cette adaptation soit conçue avec les habitants du quartier et les forces vives locales. »

Goujons est le résultat d’un partenariat inédit entre citydev.brussels et Médecins du Monde. Il a vu le jour grâce à Rudi Vervoort, ministre-président de la Région de Bruxelles-Capitale, qui l’a incorporé sur la liste des projets pouvant bénéficier de subsides européens (Feder).

Citygate a pour but de devenir un quartier charnière entre le quartier Cureghem, la gare du Midi et les projets à venir le long du canal. Il ne reste plus qu’aux constructions à faire leur œuvre…

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. FILES-CRASH-HELICOPTER-KOBE-BRYANT (2)

    Décès de Kobe Bryant: le Black Mamba ne mordra plus

  2. Il y a une semaine, Georges-Louis Bouchez offrait des fleurs au Roi Philippe, pour l’anniversaire de Mathilde.

    Coalition fédérale: Magnette recale l’idée d’un duo royal avec De Wever

  3. 83090060_855752328196826_8677988821796651008_n

    Brexit: il y a 47 ans, les Britanniques rejoignaient les Européens sans fanfare

La chronique
  • Exclusion vs Réconciliation

    Le lieu n’est pas ici de commenter la décision de la commission de vigilance du Parti socialiste d’exclure Emir Kir. Tout au plus faut-il noter que le bourgmestre de Saint-Josse paie au prix fort le lien qu’il a conservé avec sa communauté d’origine alors que nul ne pourra contester qu’il est un député de qualité et un bourgmestre compétent, très apprécié par ses administrés, bien au-delà de sa communauté d’origine.

    Il apparaît aujourd’hui comme la victime collatérale et symbolique d’une problématique beaucoup plus large qui touche tous les partis. La tentation du double discours est récurrente. Côté cour, il y a le programme politique du parti. Côté jardin, il y a des murmures dissonants qui visent à capter un électorat en le brossant dans le sens du poil, quitte à contredire des...

    Lire la suite

  • Vraiment, nous vivons en de sombres temps

    Auschwitz, il y a 75 ans. Si une angoisse particulière s’ajoute cette fois, c’est que cette commémoration a des allures de paratonnerre. Comme si, en dénonçant à nouveau les horreurs innommables que des hommes ont pu faire subir à d’autres hommes, on tentait de conjurer le sort pour, si pas le présent, du moins un futur peut-être proche.

    « J’aimerais pouvoir assurer que nous, les Allemands, avons appris de l’Histoire une fois pour toutes. Mais je ne peux dire cela alors que la haine se répand....

    Lire la suite