La Belgique face au Brexit: «Les affaires courantes rendent les choses un peu compliquées», reconnaît Charles Michel

© Belga
© Belga

Les principaux ministres du gouvernement fédéral en affaires courantes mettent la dernière main à des textes visant à préparer la Belgique aux conséquences potentielles d’un Brexit sans accord. Les projets législatifs seront examinés vendredi en conseil des ministres et ensuite soumis au parlement, a annoncé le Premier ministre Charles Michel mercredi à l’issue d’un comité ministériel restreint.

Charles Michel: «Un Brexit sans accord peut encore être évité»

Concrètement, des mesures sont notamment prévues pour les douanes, l’agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (AFSCA) ainsi que les départements emploi, économie et sécurité sociale.

Le plan budgétaire bientôt défini

«  Nous sommes prêts à soumettre vendredi les premiers textes nécessaires et ensuite les envoyer au Conseil d’Etat et au parlement », a expliqué Charles Michel. Le Premier ministre demandera aux parlementaires de libérer des «  capacités financières » pour réaliser ces mesures. Les estimations budgétaires vont être finalisées et précisées dans les jours qui viennent, a-t-il expliqué.

«  Il est certain que les affaires courantes rendent les choses un peu plus compliquées, notamment sur le plan budgétaire », a-t-il reconnu.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous