Près de 300 emplois menacés sur le site sidérurgique de NLMK Clabecq

©AFP
©AFP

La direction du sidérurgiste NLMK compte lancer ce jeudi matin une procédure Renault sur son site de Clabecq, situé dans le Brabant wallon. L’objectif serait de diminuer l’emploi de près de 300 emplois, rapporte L’Echo. Le site de NLMK à Clabecq emploie actuellement 580 travailleurs.

Un conseil d’entreprise extraordinaire est organisé ce jeudi à 9h. Les syndicalistes craignent une casse sociale.

La direction russe estime que la structure actuelle ne permet plus à l’usine d’être compétitive.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous