Accueil Médias

Pourquoi «Une brique dans le ventre» casse toujours la baraque

L’émission de la RTBF ne s’effrite pas malgré les années. Au gré des évolutions dans le domaine de l’habitat, Cédric Wautier a su rendre l’architecture accessible à tous. Pourquoi le concept casse la baraque.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

J e pourrais emménager ici », lance Cédric Wautier à Isabelle, la propriétaire des lieux. C’est comme si c’était fait. Le présentateur d’« Une brique dans le ventre » et son acolyte Virginie Jacobs, le bébé de la famille dans les bras, errent dans le loft en chaussettes. « Faites comme chez vous… mais pas trop », nous indique-t-il pour signaler qu’on est dans le champ du cameraman. L’ambiance décontractée nous trompe sur l’existence d’un tournage. Ainsi que la petite équipe de production (une personne pour l’image, une autre pour le son) qui repère l’espace en quelques minutes. Également présente : Alizée, l’architecte d’intérieur qui vit dans un autre loft du lotissement situé à Forest. Petit tour pour organiser les séquences. Et puis ça tourne.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par LIENARD NORBERT, mercredi 16 janvier 2019, 21:31

    Cette émission est très bien faite

Aussi en Médias

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs