Accueil L’archive

Il y a cinquante ans dans Le Soir : «le plan incliné de Ronquières contribue efficacement à ranimer l’économie de Charleroi et du Centre»

Les Russes, les Français et les Allemands s’inspirent de l’ouvrage contesté en Belgique.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

(article paru le 17 janvier 1969)

Le plan incliné de Ronquières a fait et fera encore couler beaucoup d’encre. Les avantages retirés de cette réalisation sont-ils à la mesure de la dépense consentie ? C’est ce que nous allons tenter de dégager dans ce bilan.

Outre le plan incliné, les travaux comprennent un tronçon de 6 km de canal en haut remblai, un pont-canal de 290 m de long sur 59m de large, une centrale hydro-électrique de deux fois 1500 kva, une conduite forcée qui alimente cette centrale. Divers ouvrages d’art dont la majestueuse tour qui se dresse à 150 m du sol.

Le plan incliné n’ayant été en service que le 1er avril 1968, il faut dans les chiffres donnés, tenir compte que seules les péniches de 300 tonnes y sont passées durant les 3 premiers mois.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en L’archive

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs