Suppression d’emplois chez NLMK: la direction précise que le site de Clabecq perd 50 millions d’euros par an

Suppression d’emplois chez NLMK: la direction précise que le site de Clabecq perd 50 millions d’euros par an

Dans la foulée du conseil d’entreprise extraordinaire convoqué jeudi matin sur le site de NLMK Clabecq, la direction a confirmé devant la presse son intention de réduire l’emploi de 50 % à Clabecq et de développer un plan industriel pour se concentrer sur la fabrication des tôles fines à haute valeur ajoutée qui constituent la spécificité de l’usine.

>NLMK Clabecq tente d’éviter la fermeture, assure l’entreprise

L’intention est donc de se séparer de 290 travailleurs, pour que le site redevienne rentable à l’horizon 2022. Actuellement, a précisé le CEO de NLMK International Ben De Vos, le site de Clabecq accuse une perte annuelle de 50 millions d’euros.

« Nous sommes conscients que ces mesures sont douloureuses, mais elles sont nécessaires et indispensables pour l’avenir. Le marché est très compétitif, il y a aujourd’hui une surproduction au niveau mondial pour les plaques, et une augmentation des mesures protectionnistes en dehors de l’Europe, notamment aux États-Unis qui constituent un marché important pour Clabecq », a précisé Ben De Vos.

Investissements

La direction a confirmé que plusieurs options ont été examinées pour l’avenir du site de Clabecq, dont une fermeture pure et simple alors que le site a bénéficié de 20 millions d’investissements dans les quatre dernières années.

Finalement, un plan industriel en plusieurs axes (concentration sur la spécialité du site, optimisation de l’organisation du travail, augmentation du niveau de polyvalence du personnel, investissements pour les produits de niche, culture axée sur la performance) a été approuvé pour diminuer les coûts et ensuite retrouver la rentabilité en 2022.

« Clabecq a des atouts mais il est trop coûteux aujourd’hui. Nous devons retrouver la rentabilité et nous sommes confiants dans le plan qui a été présenté aujourd’hui pour cela », a encore indiqué Ben De Vos.

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Les membres du Jury de Cannes, présidé par Alejandro Gonzalez Inarritu © AFP

    Le Palmarès du 72e festival de Cannes donne l’impression de ne vouloir froisser personne!

  2. POLITICS ELECTIONS DEFI MEETING

    Elections 2019: les coulisses de la campagne en 7 anecdotes

  3. © Pierre-Yves Thienpont.

    #MaPremièreCampagne: pourquoi j’adore voter

Chroniques
  • «En entreprises»: le pluriel est-il de mise?

    « En » et « dans »

    «  Des formations zéro faute en entreprises  » titrait, le 8 avril dernier, votre quotidien favori dans sa version « papier ». S’ensuivirent les doléances d’une lectrice qui se disait très étonnée à la lecture de ce titre. Qu’est-ce qui a pu choquer dans la formule incriminée ? Le caractère trop ambitieux de l’objectif « zéro faute » ? Point du tout ! C’est la marque du pluriel au nom entreprises. Pourtant, ces formations ne sont pas destinées à une seule entreprise, mais à plusieurs ; elles seront dispensées dans les entreprises. Pour des formations zéro faute, un bref retour sur le couple en / dans les peut s’avérer utile.

    L’emploi de la préposition en pour introduire un complément de lieu est d’usage général en français : travailler en usine, croupir en prison, s’éclater en boîte, servir en salle, entrer en conclave. Dans ces expressions, il...

    Lire la suite

  • Avis aux partis: lundi, la campagne, c’est fini!

    Ce dimanche, la parole est aux électeurs. A ceux qui pensent que le vote ne sert à rien, ce rappel très utile : le soir des élections, ce sont les résultats que chaque parti scrutera avec angoisse. C’est la mathématique qui désigne les vainqueurs et qui prend une claque, au nord comme au sud du pays. Aucun jeu n’est fait et les votes exprimés peuvent bouleverser les cartes et rendre des alliances si pas impossibles, difficiles ou illégitimes. Il y a toujours des surprises les soirs d’élections, et ce sont les citoyens qui les...

    Lire la suite