Un lanceur d’alerte des Football Leaks arrêté

Les Football Leaks ont permis de révéler les dessous du monde du football.
Les Football Leaks ont permis de révéler les dessous du monde du football. - D.R.

Le 16 janvier, donnant suite à un mandat d’arrêt européen lancé par les autorités portugaises, la police de Budapest a interpellé un jeune homme de 30 ans, de nationalité portugaise. Le communiqué publié par le bureau fédéral portugais d’investigations criminelles fait notamment état de soupçons de tentative aggravée d’extorsion, d’accès illicite à des informations et de violation de secrets. Ainsi que d’une demande d’extradition lancée auprès des autorités hongroises.

L’avocat français du détenu, William Bourdon, qui par le passé a également représenté les lanceurs d’alerte Edward Snowden, Hervé Falciani et Antoine Deltour, décrit son client comme « un très grand lanceur d’alerte européen qui a participé aux Football Leaks ». Puis : « Ecœuré par les pratiques dont il a progressivement eu connaissance, (il) a décidé de révéler au monde l’ampleur des pratiques criminelles qui non seulement affectent la communauté des acteurs du football, mais en endommagent gravement l’image. » Dans le même communiqué, l’avocat français, agissant avec un collègue portugais et un conseil hongrois, précise l’identité de son jeune client : Rui Pedro Gonçalves Pinto.

Menées en 2016 et 2018, les enquêtes Football Leaks ont révélé des pratiques illégales dans le football professionnel et ont suscité de nombreuses investigations judiciaires dans plusieurs pays d’Europe. En matière d’évasion fiscale, notamment.

Rui Pinto, précisent encore ses avocats par voie de communiqué, leur a déclaré qu’il avait « été menacé » ces dernières années et que plusieurs personnes avaient « tenté de le faire taire à n’importe quel prix ». Les conseils du jeune homme ont également annoncé qu’ils feront tout ce qui est en leur pouvoir pour s’opposer à son extradition vers le Portugal, insistant sur la protection qui est légalement due aux lanceurs d’alerte. La fondation franco-américaine The Signal Network, qui apporte son aide aux lanceurs d’alerte, s’est aussi engagée à protéger Rui Pinto. « Cette décision a été validée par notre conseil d’administration », confirme Delphine Halgand-Mishra, directrice de la fondation. Antoine Deltour, à l’origine du scandale LuxLeaks, est pour sa part administrateur de The Signal Network.

Ces deux dernières années, Le Soir et les médias membres de l’European Investigative Collaborations (EIC) ont publié de nombreux articles basés sur les millions de documents issus des Football Leaks. Le Soir et ses partenaires du réseau EIC ont pour principe de ne jamais faire de commentaire sur l’identité de leurs sources potentielles.

Toutes nos révélations sur les Football Leaks

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. ©News

    Les bulletins des Diables rouges face à Chypre: De Bruyne homme du match, Carrasco dans tous les bons coups

  2. BRITAIN ELECTIONS DEBATE

    Johnson-Corbyn : un dialogue de sourds

  3. «
Deliveroo nous a fait signer une nouvelle convention. Conséquence
: je gagne entre 20 et 30
% de moins qu’avant. On me paie 5,32 euros la course désormais
», affirme un livreur.

    Deliveroo, Uber Eats, Takeaway: les coursiers, toujours en dernière ligne

La chronique
  • Royaume-Uni: Levido et Milne, les faux frères ennemis des élections

    Par Marc Roche

    Deux personnages au visage banal, discrets jusqu’à la transparence, sans charisme, ni faconde, qui sont, dans l’ombre, les hommes clefs de l’élection législative du 12 décembre au Royaume-Uni. Et le symbole de la revanche des radicaux sur les tenants du juste milieu.

    L’Australien Isaac Levido, 35 ans, et l’Anglais Seumas Milne, 61 ans, sont les gourous électoraux respectivement de Boris Johnson et de Jeremy Corbyn. Les mécaniciens en chef de la bataille électorale détiennent beaucoup plus de puissance réelle que les membres du Cabinet ou du gouvernement fantôme. Ils ont l’accès le plus direct, le plus fréquent et le poids le plus perceptible auprès des deux principaux protagonistes du scrutin.

    Tout apparemment différencie les deux frères...

    Lire la suite

  • Mesdames, Messieurs, la Commission! Enfin…

    On croyait que les affaires courantes étaient une spécialité belge. Mais depuis un mois, on a découvert que l’Europe nous les enviait au point de les adopter. La Commission von der Leyen, qui devait entrer en fonction le premier novembre dernier, est en effet restée dans les paddocks bruxellois faute d’être au complet.

    Mais ces affaires courantes, qui font déjà mauvais genre chez nous, faisaient carrément tache pour une Union européenne déjà accusée de paralysie quand la Commission est de plein...

    Lire la suite