Un lanceur d’alerte des Football Leaks arrêté

Les Football Leaks ont permis de révéler les dessous du monde du football.
Les Football Leaks ont permis de révéler les dessous du monde du football. - D.R.

Le 16 janvier, donnant suite à un mandat d’arrêt européen lancé par les autorités portugaises, la police de Budapest a interpellé un jeune homme de 30 ans, de nationalité portugaise. Le communiqué publié par le bureau fédéral portugais d’investigations criminelles fait notamment état de soupçons de tentative aggravée d’extorsion, d’accès illicite à des informations et de violation de secrets. Ainsi que d’une demande d’extradition lancée auprès des autorités hongroises.

L’avocat français du détenu, William Bourdon, qui par le passé a également représenté les lanceurs d’alerte Edward Snowden, Hervé Falciani et Antoine Deltour, décrit son client comme « un très grand lanceur d’alerte européen qui a participé aux Football Leaks ». Puis : « Ecœuré par les pratiques dont il a progressivement eu connaissance, (il) a décidé de révéler au monde l’ampleur des pratiques criminelles qui non seulement affectent la communauté des acteurs du football, mais en endommagent gravement l’image. » Dans le même communiqué, l’avocat français, agissant avec un collègue portugais et un conseil hongrois, précise l’identité de son jeune client : Rui Pedro Gonçalves Pinto.

Menées en 2016 et 2018, les enquêtes Football Leaks ont révélé des pratiques illégales dans le football professionnel et ont suscité de nombreuses investigations judiciaires dans plusieurs pays d’Europe. En matière d’évasion fiscale, notamment.

Rui Pinto, précisent encore ses avocats par voie de communiqué, leur a déclaré qu’il avait « été menacé » ces dernières années et que plusieurs personnes avaient « tenté de le faire taire à n’importe quel prix ». Les conseils du jeune homme ont également annoncé qu’ils feront tout ce qui est en leur pouvoir pour s’opposer à son extradition vers le Portugal, insistant sur la protection qui est légalement due aux lanceurs d’alerte. La fondation franco-américaine The Signal Network, qui apporte son aide aux lanceurs d’alerte, s’est aussi engagée à protéger Rui Pinto. « Cette décision a été validée par notre conseil d’administration », confirme Delphine Halgand-Mishra, directrice de la fondation. Antoine Deltour, à l’origine du scandale LuxLeaks, est pour sa part administrateur de The Signal Network.

Ces deux dernières années, Le Soir et les médias membres de l’European Investigative Collaborations (EIC) ont publié de nombreux articles basés sur les millions de documents issus des Football Leaks. Le Soir et ses partenaires du réseau EIC ont pour principe de ne jamais faire de commentaire sur l’identité de leurs sources potentielles.

Toutes nos révélations sur les Football Leaks

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. FILES-CRASH-HELICOPTER-KOBE-BRYANT (2)

    Décès de Kobe Bryant: le Black Mamba ne mordra plus

  2. Il y a une semaine, Georges-Louis Bouchez offrait des fleurs au Roi Philippe, pour l’anniversaire de Mathilde.

    Coalition fédérale: Magnette recale l’idée d’un duo royal avec De Wever

  3. 83090060_855752328196826_8677988821796651008_n

    Brexit: il y a 47 ans, les Britanniques rejoignaient les Européens sans fanfare

La chronique
  • Exclusion vs Réconciliation

    Le lieu n’est pas ici de commenter la décision de la commission de vigilance du Parti socialiste d’exclure Emir Kir. Tout au plus faut-il noter que le bourgmestre de Saint-Josse paie au prix fort le lien qu’il a conservé avec sa communauté d’origine alors que nul ne pourra contester qu’il est un député de qualité et un bourgmestre compétent, très apprécié par ses administrés, bien au-delà de sa communauté d’origine.

    Il apparaît aujourd’hui comme la victime collatérale et symbolique d’une problématique beaucoup plus large qui touche tous les partis. La tentation du double discours est récurrente. Côté cour, il y a le programme politique du parti. Côté jardin, il y a des murmures dissonants qui visent à capter un électorat en le brossant dans le sens du poil, quitte à contredire des...

    Lire la suite

  • Vraiment, nous vivons en de sombres temps

    Auschwitz, il y a 75 ans. Si une angoisse particulière s’ajoute cette fois, c’est que cette commémoration a des allures de paratonnerre. Comme si, en dénonçant à nouveau les horreurs innommables que des hommes ont pu faire subir à d’autres hommes, on tentait de conjurer le sort pour, si pas le présent, du moins un futur peut-être proche.

    « J’aimerais pouvoir assurer que nous, les Allemands, avons appris de l’Histoire une fois pour toutes. Mais je ne peux dire cela alors que la haine se répand....

    Lire la suite