Un lanceur d’alerte des Football Leaks arrêté

Les Football Leaks ont permis de révéler les dessous du monde du football.
Les Football Leaks ont permis de révéler les dessous du monde du football. - D.R.

Le 16 janvier, donnant suite à un mandat d’arrêt européen lancé par les autorités portugaises, la police de Budapest a interpellé un jeune homme de 30 ans, de nationalité portugaise. Le communiqué publié par le bureau fédéral portugais d’investigations criminelles fait notamment état de soupçons de tentative aggravée d’extorsion, d’accès illicite à des informations et de violation de secrets. Ainsi que d’une demande d’extradition lancée auprès des autorités hongroises.

L’avocat français du détenu, William Bourdon, qui par le passé a également représenté les lanceurs d’alerte Edward Snowden, Hervé Falciani et Antoine Deltour, décrit son client comme « un très grand lanceur d’alerte européen qui a participé aux Football Leaks ». Puis : « Ecœuré par les pratiques dont il a progressivement eu connaissance, (il) a décidé de révéler au monde l’ampleur des pratiques criminelles qui non seulement affectent la communauté des acteurs du football, mais en endommagent gravement l’image. » Dans le même communiqué, l’avocat français, agissant avec un collègue portugais et un conseil hongrois, précise l’identité de son jeune client : Rui Pedro Gonçalves Pinto.

Menées en 2016 et 2018, les enquêtes Football Leaks ont révélé des pratiques illégales dans le football professionnel et ont suscité de nombreuses investigations judiciaires dans plusieurs pays d’Europe. En matière d’évasion fiscale, notamment.

Rui Pinto, précisent encore ses avocats par voie de communiqué, leur a déclaré qu’il avait « été menacé » ces dernières années et que plusieurs personnes avaient « tenté de le faire taire à n’importe quel prix ». Les conseils du jeune homme ont également annoncé qu’ils feront tout ce qui est en leur pouvoir pour s’opposer à son extradition vers le Portugal, insistant sur la protection qui est légalement due aux lanceurs d’alerte. La fondation franco-américaine The Signal Network, qui apporte son aide aux lanceurs d’alerte, s’est aussi engagée à protéger Rui Pinto. « Cette décision a été validée par notre conseil d’administration », confirme Delphine Halgand-Mishra, directrice de la fondation. Antoine Deltour, à l’origine du scandale LuxLeaks, est pour sa part administrateur de The Signal Network.

Ces deux dernières années, Le Soir et les médias membres de l’European Investigative Collaborations (EIC) ont publié de nombreux articles basés sur les millions de documents issus des Football Leaks. Le Soir et ses partenaires du réseau EIC ont pour principe de ne jamais faire de commentaire sur l’identité de leurs sources potentielles.

Toutes nos révélations sur les Football Leaks

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Les membres du Jury de Cannes, présidé par Alejandro Gonzalez Inarritu © AFP

    Le Palmarès du 72e festival de Cannes donne l’impression de ne vouloir froisser personne!

  2. POLITICS ELECTIONS DEFI MEETING

    Elections 2019: les coulisses de la campagne en 7 anecdotes

  3. © Pierre-Yves Thienpont.

    #MaPremièreCampagne: pourquoi j’adore voter

Chroniques
  • «En entreprises»: le pluriel est-il de mise?

    « En » et « dans »

    «  Des formations zéro faute en entreprises  » titrait, le 8 avril dernier, votre quotidien favori dans sa version « papier ». S’ensuivirent les doléances d’une lectrice qui se disait très étonnée à la lecture de ce titre. Qu’est-ce qui a pu choquer dans la formule incriminée ? Le caractère trop ambitieux de l’objectif « zéro faute » ? Point du tout ! C’est la marque du pluriel au nom entreprises. Pourtant, ces formations ne sont pas destinées à une seule entreprise, mais à plusieurs ; elles seront dispensées dans les entreprises. Pour des formations zéro faute, un bref retour sur le couple en / dans les peut s’avérer utile.

    L’emploi de la préposition en pour introduire un complément de lieu est d’usage général en français : travailler en usine, croupir en prison, s’éclater en boîte, servir en salle, entrer en conclave. Dans ces expressions, il...

    Lire la suite

  • Avis aux partis: lundi, la campagne, c’est fini!

    Ce dimanche, la parole est aux électeurs. A ceux qui pensent que le vote ne sert à rien, ce rappel très utile : le soir des élections, ce sont les résultats que chaque parti scrutera avec angoisse. C’est la mathématique qui désigne les vainqueurs et qui prend une claque, au nord comme au sud du pays. Aucun jeu n’est fait et les votes exprimés peuvent bouleverser les cartes et rendre des alliances si pas impossibles, difficiles ou illégitimes. Il y a toujours des surprises les soirs d’élections, et ce sont les citoyens qui les...

    Lire la suite