Tour Down Under: Daryl Impey devance Patrick Bevin dans la 4e étape où Thomas De Gendt s’est montré (vidéo)

Photo News
Photo News

Il s’est montré le plus rapide au sprint des vingt échappés. Il a devancé sur la ligne le Néo-Zélandais Patrick Bevin (CCC), qui conserve la tête du classement général. L’Espagnol Luis Leon Sanchez (Astana) a complété le podium.

Cette quatrième étape a été le théâtre du premier grand raid de Thomas De Gendt de l’année. Le roi de l’échappée de l’équipe Lotto Soudal a été rejoint par le Français Benoît Cosnefroy, l’Autrichien Hermann Pernsteiner, l’Allemand Jasha Sütterlin et les Australiens Miles Scotson et Nicholas White. Avec 26 degrés et même un peu de pluie, les conditions météorologiques du jour étaient beaucoup plus supportables que les journées caniculaires précédentes.

Après environ 50 des 129 kilomètres à parcourir, l’avance avait dépassé les cinq minutes et les équipiers de Bevin dans le peloton ont été épaulés par ceux de Luis Leon Sanchez (Astana) et Impey qui ont augmenté le rythme.

Dans la montée de la Corkscrew Road, la côte décisive de première catégorie longue de 2,3 km, les derniers échappés – Pernsteiner et Scotson – ont été repris par le Team Sky qui travaillait pour le Néerlandais Wout Poels. Celui-ci a été le premier ténor à attaquer. Le Néo-Zélandais George Bennett, l’Australien Richie Porte et le Canadien Michael Woods se sont joints à lui. Dans une descente vertigineuse, seize autres coureurs ont pu revenir grâce au travail de Lucas Hamilton, un coéquipier d’Impey.

Le Sud-Africain l’a remercié avec la victoire d’étape. Il a rapidement pris la mesure de Bevin et Sanchez, qui avaient lancé le sprint. Peter Sagan ne faisait pas partie du groupe d’échappés où Dries Devenyns était le seul Belge. Le coureur de Deceuninck-Quick Step a dû se contenter de la 11e place à l’arrivée.

A deux étapes de l’arrivée, Bevin a conforté sa place de leader du classement général. Il possède 7 secondes d’avance sur son poursuivant le plus proche, Impey, vainqueur final l’an dernier. Sanchez est troisième à 11 secondes, Devenyns est 12e à 21 secondes. L’étape de samedi, Glenelg-Strathalbyn (149,5 km), devrait favoriser les sprinters. Dimanche, la dernière étape, longue de 151,5 km, reliera McLaren Vale au sommet de Willunga Hill.

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 


 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. ©Bruno d’Alimonte/Le Soir

    Didier Reynders exprime ses ambitions au «Soir»: «Le casting bleu est logique»

  2. D’après l’enquête réalisée sur base volontaire sur Facebook, le jeune manifestant est un garçon ou une fille de 17 ans et demi qui étudie dans le secondaire.

    Marche des jeunes pour le climat: les filles et les mecs à égalité

  3. Les présidents de 114 conférences épiscopales de tous les continents se retrouvent de jeudi à dimanche prochain au Vatican, à l’appel du pape François.

    Pédophilie: l’heure de vérité pour le Vatican

Chroniques
  • «Février sans supermarché», jour 20: des pâtes bolo sans viande pour lutter contre le réchauffement climatique

    Par Louise Tessier

    Depuis que j’ai commencé ce défi il y a 20 jours, ma consommation de viande a drastiquement baissé. Ce n’est pas vraiment une histoire de convictions, mais surtout de flemme : le boucher se situe bien plus loin que les rayons du Delhaize en face de chez moi. Du coup, j’ai appris à aimer les pâtes bolo sans viande hachée… Mais finalement, ce n’est pas plus mal lorsque l’on connaît les conséquences de l’élevage industriel sur l’environnement. L’élevage bovin en particulier : les bêtes rejettent du méthane, leur alimentation émet du CO2. Selon un rapport de Greenpeace paru en 2018, l’élevage est responsable de 14,5 % des émissions de gaz à effet de serre dans le monde. C’est autant que le secteur du transport. Rien que ça.

    Alors fini les brochettes au barbecue et les fondues bourguignonnes ? Pas forcément. Si déjà chaque personne respectait les niveaux de consommation de viande recommandés par l’OMS, soit 400 grammes par semaine, les émissions liées au...

    Lire la suite