Open d’Australie: Marin Cilic remonte deux sets avant de battre Fernando Verdasco au troisième tour

Reuters
Reuters

Mené deux sets à rien par l’Espagnol Fernando Verdasco (ATP 28/N.26), le Croate a gagné les trois suivants, sauvant au passage deux balles de match dans le jeu décisif de la 4e manche, et ainsi obtenu le droit de se retrouver en 2e semaine au stade des huitièmes de finale. Le match qui a duré au total 4h18 s’est terminé sur la marque de 4-6, 3-6, 6-1, 7-6 (10/8), 6-3. Verdasco, 35 ans, peu avoir des regrets. Il a en effet commis une double faute sur sa seconde balle de match.

Cilic, qui jouera son 6e huitième de finale à Melbourne, rencontrera pour une place en quart de finale un autre Espagnol Roberto Bautista Agut (ATP 24/N.22). Celui-ci, après avoir sorti Andy Murray au premier tour, a battu vendredi la 10e tête de série le Russe Karen Khachanov (ATP 11) 6-4, 7-5, 6-4.

Cilic, 30 ans, a gagné son 7e match en Grand Chelem après avoir été mené deux sets à rien. Il avait été battu en finale l’an dernier à Melbourne par Roger Federer.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Lors de sa dernière apparition en joueuse sur un court, en mai dernier lors du tournoi des légendes à Wimbledon.

    Par Eric Clovio

    ATP - WTA

    Tennis: le second «Kimback», dernier défi de Clijsters

  • Rafael Nadal est en avance d’environ trois ans sur les temps de passage de Roger Federer.

    Par Yves Simon

    Grands Chelems

    Rafael Nadal est parti pour égaler ou dépasser Roger Federer en 2020

  • Toujours touché au coude, Steve Darcis (35 ans) envisage le pire.

    Par Yves Simon

    Tennis

    Steve Darcis: «Je n’ai pas peur de la retraite...»

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. parlement (3)

    Les ex-députés fédéraux se ruent vers les indemnités de sortie

  2. NETHYS

    Nethys: après le grand déballage, des questions en suspens

  3. pluie_0

    Woody Allen au «Soir»: «Tant que je pourrai tourner, je le ferai partout où je peux»

La chronique
  • Réchauffement climatique: la faillite de la démocratie

    Avec les manifestations des jeunes pour le climat, au printemps, certains ont cru que la démocratie allait faire la preuve de son efficacité en matière environnementale. Après des décennies d’aveuglement, d’errance ou d’atermoiement, la priorité climatique, au moins, serait propulsée en tête de tous les agendas politiques, en particulier en Europe avec le scrutin du 26 mai.

    Un thème qui peine à s’imposer

    Les écologistes ont fait des percées remarquables dans certains pays, mais ils n’ont obtenu que 10 % des sièges au Parlement européen, comme si les citoyens ne se résolvaient pas à placer l’environnement en tête de leurs préoccupations malgré le matraquage médiatique sur la question du climat. Il est vrai que les Verts n’ont plus le monopole...

    Lire la suite

  • Nethys: le départ de Stéphane Moreau ne règle pas tout, loin de là

    Et voilà, c’est fait ! La Wallonie a la réponse à la question la plus souvent posée depuis trois ans : « Quand Stéphane Moreau va-t-il quitter la direction de la société liégeoise Nethys ? » Lundi, le président du conseil d’administration Pierre Meyers n’a pas tourné autour du pot : « Vous voulez savoir ? Eh bien on va vous le dire ! En termes crus, quand les opérations de privatisation seront accomplies, il ne sera plus là. On met fin à son contrat sans indemnité, sans parachute et sans...

    Lire la suite