Accueil Économie Mobilité

Des «conditions Salon» pour acheter un vélo

Primes et aides financières sont disponibles pour passer du quatre au deux-roues. Les prêts sont particulièrement bon marché.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 5 min

D ès le départ, avec le vélo pliant, on visait les conducteurs qui n’étaient pas tout à fait prêts à se détacher de leur voiture », avance Philippe Lefrancq. Le cofondateur d’Ahooga, une marque de vélos qui tiendra son stand à la grand-messe annuelle des amateurs de gros moteurs, sait que sa présence peut surprendre. Mais la marque de vélos, qui partagera même son stand avec une marque de voitures, sait ce qu’elle fait : « Le Salon draine encore énormément de monde. Nous sommes dans le hall consacré à la mobilité, ce qui implique un peu moins de passage, mais je suis prêt à parier qu’il va attirer de plus en plus de gens. Il y a un réel intérêt pour l’intermodalité », justifie Philippe Lefrancq.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Mobilité

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs