Les gilets jaunes attendus dans les rues de France pour une dixième mobilisation

©AFP
©AFP

Les « gilets jaunes » défilent pour la dixième fois dans la rue samedi et leur mobilisation sera particulièrement scrutée, quelques jours après le lancement par Emmanuel Macron du « débat national » censé canaliser la colère inédite exprimée depuis deux mois.

«  Une mobilisation au moins égale à la semaine dernière est attendue », a indiqué une source policière, en précisant que des appels de manifestants à viser les forces de l’ordre avaient circulé. Les précédents samedis ont été émaillés de heurts, parfois violents.

Plus de 80.000 personnes avaient été recensées samedi dernier, selon le ministère de l’Intérieur. Bien plus que les 50.000 manifestants comptabilisés la semaine précédente, sans toutefois atteindre les centaines de milliers rassemblés en novembre ou décembre.

Des rassemblements dans plusieurs villes

Plusieurs rassemblements sont également annoncés samedi après-midi à Bordeaux, Toulouse, Marseille, Lyon, Saint-Etienne, Roanne, Valence, Clermont-Ferrand, Montélimar, Dijon, Nevers, Montceau-les-Mines, Toulon, Avignon ou Béziers.

L’exécutif prévoit lui «  un dispositif d’ampleur comparable au week-end précédent », a indiqué le secrétaire d’Etat à l’Intérieur, Laurent Nuñez. Environ 80.000 policiers et gendarmes doivent donc être mobilisés en France, soit le même nombre que les manifestants la semaine dernière. Ils seront 5.000 à Paris, selon la préfecture de police.

Dans la capitale, les organisateurs invitent les participants à amener «  une fleur ou une bougie en hommage » aux personnes tuées ou blessées «  pour (leur) cause » depuis le début du mouvement le 17 novembre.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous