Shutdown: Donald Trump propose d’offrir un statut temporaire à des migrants en échange du financement du mur

©Reuters
©Reuters

Le président américain Donald Trump a proposé samedi d’offrir un statut temporaire et des extensions de permis de séjour à environ un million de migrants risquant à terme d’être expulsés des Etats-Unis, en échange du financement par le Congrès de son mur frontalier.

Cette offre, faite dans un discours télévisé, vise selon M. Trump à « sortir de l’impasse » du blocage budgétaire des services fédéraux depuis près d’un mois. La chef de la majorité démocrate à la Chambre des représentants Nancy Pelosi avait au préalable rejeté cette offre dont la teneur avait été dévoilée par la presse.

> Le bras de fer continue entre Donald Trump et Nancy Pelosi

L’absence d’accord entre le président américain et les Démocrates sur le budget alloué à la construction de ce mur provoque un « shutdown » partiel depuis le 22 décembre : les administrations fédérales sont paralysées, faute d’adoption de leur budget par le Congrès. Quelque 800.000 fonctionnaires fédéraux sont affectés, en étant en congé sans solde ou contraints de travailler car jugés essentiels mais sans être payés.

Vendredi soir, Donald Trump avait publié une vidéo sur Twitter insistant sur la nécessité pour les Etats-Unis de « sécuriser » leur frontière sud. «  Tout le monde sait désormais que notre frontière sud enregistre une crise humanitaire, c’est aussi une crise de sécurité nationale », a-t-il justifié.

Puis il avait lancé un appel à l’adresse des démocrates qui ont repris le contrôle début janvier de la Chambre des représentants et qui refusent d’allouer 5,7 milliards de dollars cette année à la construction du mur, sa principale promesse de campagne.

> Mi-mandat de Trump: une longue liste de promesses... tenues ou oubliées

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. PEOPLE-LAGERFELD_

    Décès de Lagerfeld: la quête du Saint Karl a pris fin

  2. Environ 80 tombes du cimetière juif de Quatzenheim, en Alsace ont été découvertes profanées mardi.

    Antisémitisme en France: «Les rassemblements, c’est bien mais est-ce que ce sera utile? Non»

  3. Pour un appartement, il faut débourser environ 210.000 euros.

    L’activité immobilière ralentit à Bruxelles mais les prix augmentent

Chroniques
  • «Février sans supermarché», jour 19: et si nos animaux aussi se mettaient au défi?

    Par Louise Tessier

    Sous-produits d’animaux, additifs, sucres… Si notre alimentation est parfois remplie de produits douteux, les croquettes pour chiens et chats achetées dans les grandes surfaces cachent aussi de belles surprises. Selon une étude du vétérinaire belge Gérard Lippert, les chiens qui ne mangent que des aliments industriels vivent en moyenne trois ans de moins que les autres. Ah oui, quand même.

    Si je n’ai actuellement pas d’animaux à la maison, je me suis dis que le sujet valait tout de même le coup d’être abordé pour le million de ménages belges qui, eux, ont une boule de poils. En Belgique, la population estimée de chats est de 2,2 millions, et le nombre de chiens approche les 1,5 million selon les chiffres de 2013 ! Un sacré business pour l’industrie de la pet food.

    Face aux croquettes pleines d’ingrédients mystérieux, une nouvelle mode d’alimentation naturelle appelée BARF a fait surface. Par...

    Lire la suite

  • Charles Michel assume Charles Michel

    Personne ne pourra dire que Charles Michel s’est débiné, qu’il a laissé à d’autres le soin de porter le bilan de ce gouvernement si particulier et si controversé dans le camp francophone.

    Son parti ne devra pas assumer pour lui cette participation totalement minoritaire au fédéral. Ni d’avoir été le compagnon de route fidèle et enthousiaste (encore aujourd’hui) de la N-VA. C’est lui, Charles Michel, Premier ministre et président de parti, qui fera le « job ». L’opposition rêve de le mettre...

    Lire la suite