David Goffin se sépare de son coach Thierry Van Cleemput

PHOTO NEWS
PHOTO NEWS

Au lendemain de son élimination au 3e tour de l’Open d’Australie de tennis, David Goffin a annoncé sur sa page Facebook la séparation avec son coach Thierry Van Cleemput qui le suivait à plein-temps depuis avril 2014. Ils se côtoyaient depuis que Goffin avait rejoint encore très jeune le centre AFT de Mons où officiait le coach hennuyer.

► Open d’Australie: David Goffin n’est pas encore prêt à rivaliser avec les joueurs du top

« À l’issue de cet Open d’Australie, nous avons décidé Thierry Van Cleemput et moi-même de mettre un terme à notre relation professionnelle, d’un commun accord. Nous avons partagé ensemble des moments extraordinaires sportivement et humainement… et je tiens beaucoup à le remercier pour cela. Je lui souhaite tout le meilleur pour ses futures collaborations  ! », écrit le N.1 belge, 22.

« À l’issue de cet Open d’Australie, nous avons décidé, Thierry Van Cleemput et moi-même, de mettre un terme à notre relation professionnelle, d’un commun accord. Nous avons partagé ensemble des moments extraordinaires sportivement et humainement. Et je tiens beaucoup à le remercier pour cela. Je lui souhaite tout le meilleur pour ses futures collaborations. »

Sacré sportif belge de l’année 2017 après avoir notamment disputé la finale du Masters et de la Coupe Davis, David Goffin a connu une année 2018 plus difficile avec notamment des blessures à l’œil puis au coude. Celle-ci l’a privé de la fin de saison. Revenu à la compétition en janvier, le Liégeois, 22e mondial, a échoué au 3e tour nettement en trois sets – 6-2, 7-6 (7/3), 6-3 – face au Russe Daniil Medvedev (ATP 19).

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Rodriguez

    Par Propos recueillis par Yves Simon

    ATP - WTA

    Carlos Rodriguez est de retour sur le circuit: «On ne bâtit pas une carrière sur le bling-bling»

  • ©News

    Par François Laurent

    Tennis

    Caroline Wozniacki a choisi l’Open d’Australie pour faire ses adieux

  • TENNIS : Madrid 2019 - 24_11_2019

    Par Yves Simon

    Coupe Davis - Fed Cup

    En six mois, Rafael Nadal est passé de zéro à héros

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Greenpeace a mené une action spectaculaire à l’ouverture du sommet européen, jeudi matin
: ses militants ont pris d’assaut la façade du bâtiment, déployant de grandes banderoles qui donnaient l’impression que le bâtiment était en feu. Des feux de détresse ont également été allumés en divers endroits pour faire de la fumée.

    Sommet européen: alerte orange sur l’ambition «neutralité carbone» en 2050

  2. Frans Timmermans, vice-président de la Commission européenne.

    Les marchés du carbone empoisonnent la COP25 Madrid

  3. ©News

    Europa League: éliminé, le Standard peut nourrir des regrets

La chronique
  • Peut-on se payer la Maison-Blanche?

    I’m not a billionnaire ! », a lâché, amère, la sénatrice de Californie, Kamala Harris, en annonçant qu’elle abandonnait la course à l’investiture démocrate pour la présidentielle américaine.

    La pique visait sans doute moins Donald Trump que deux candidats de son propre parti, Tom Steyer et Michael Bloomberg, dont les fortunes personnelles sont estimées, respectivement, à 1,6 milliard et 50 milliards de dollars par le magazine Forbes.

    Que des hommes, blancs, et vieux, comme Steyer (62 ans) et Bloomberg (77 ans), mais aussi Joe Biden (77 ans) ou Bernie Sanders (78 ans), puissent – sauf surprise – mener campagne jusqu’à la convention démocrate de Milwaukee, prévue en juillet 2020, alors que Kamala Harris, self-made woman de 55 ans, métisse, de père jamaïcain et de mère indienne, ait dû jeter l’éponge début décembre 2019 est déjà, en soi, problématique pour certains progressistes.

    Qu’à l’instar de l’actuel président...

    Lire la suite

  • Le Green Deal européen: la politique, la vraie

    Il faut lire le « Green Deal » dans lequel la Commission propose de faire de l’Europe un continent « zéro carbone » en 2050. La Commission y fixe un nouvel objectif 2030 pour la réduction de nos émissions de gaz à effet de serre, identifie les secteurs dans lesquels elle veut agir. Elle annonce cinquante mesures, promet de déposer toutes ses propositions législatives dans les deux années à venir…

    ...

    Lire la suite