D1A: le Sporting Charleroi crée la surprise en s’imposant sur la pelouse du FC Bruges (0-1)

D1A: le Sporting Charleroi crée la surprise en s’imposant sur la pelouse du FC Bruges (0-1)
Belga

Charleroi s’est imposé 0-1 sur la pelouse du Club Bruges, dimanche, lors de la 22e journée de la Jupiler Pro League. Gabriele Angella a inscrit l’unique but de la rencontre (17e). Cette victoire permet aux ’Zèbres’ de réintégrer provisoirement le top-6. Le Club Bruges voit lui Genk, leader, s’envoler à 10 points.

Une tête de Denswil captée par Penneteau constituait la première occasion de la rencontre (7e).

Une première fois menaçant via un tir d’Ilaimaharitra (15e), Charleroi trouvait l’ouverture à la 17e minute. Un corner d’Ilaimaharitra était repris victorieusement de la tête par Angella. Le défenseur italien inscrivait son premier but dans le championnat belge.

À la demi-heure, Penneteau effectuait une excellente sortie pour devancer Vormer. Amrabat récupérait le cuir, mais optait pour une passe à son capitaine, qui était en position de hors-jeu.

Juste avant la pause, le néo-Soulier d’Or Hans Vanaken lançait Mata. Le tir du latéral, ancien joueur de Charleroi, était repoussé par la transversale.

En seconde période, Bruges mettait d’emblée la pression. Une tentative de Vormer échouait à quelques centimètres du but (50e).

Osimhen gaspillait deux possibilités de doubler à la mise en quelques minutes, à la 54e en butant sur Horvath et à la 58e en envoyant le ballon au-dessus. Dans les deux cas, l’action démarrait par une mauvaise passe brugeoise. À la 67e, Osimhen, encore lui, se retournait bien et frappait. Le ballon terminait de peu à côté.

Le poteau sauvait à nouveau Charleroi à la 70e minute. Cette fois sur une frappe de Schrijvers. Le forcing brugeois se faisait intense en fin de rencontre. À la 84e, Diatta ne parvenait pas à cadrer un bon centre de Vormer. Une minute plus tard, Penneteau repoussait une reprise de Wesley. Dans une fin de match nerveuse, Penneteau neutralisait la dernière tentative de Dennis (90e+6).

Charleroi, 33 points, s’empare de la sixième place, devant Saint-Trond (33) et La Gantoise (31), qui affronte Anderlecht (34) à 18h00.

Le Club Bruges, 41 points, reste deuxième. Le champion en titre accuse désormais un retard de dix points sur Genk, victorieux 2-3 à Saint-Trond vendredi.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. «
On ne peut pas multiplier les politiques et les priorités à couvrir et réduire le budget à y consacrer
», insiste Olivier Chastel.

    Le Parlement européen veut 60 milliards de plus pour le climat, selon Olivier Chastel

  2. d-20190131-3R0NN6 2019-11-05 20:59:31

    L’élève francophone prend souvent du retard, mais la situation s’améliore

  3. d-20191128-3XGE94 2019-11-28 11:17:40

    Affaire Nethys: la Socofe renonce à son recours contre le décret gouvernance wallon

La chronique
  • Peut-on se payer la Maison-Blanche?

    I’m not a billionnaire ! », a lâché, amère, la sénatrice de Californie, Kamala Harris, en annonçant qu’elle abandonnait la course à l’investiture démocrate pour la présidentielle américaine.

    La pique visait sans doute moins Donald Trump que deux candidats de son propre parti, Tom Steyer et Michael Bloomberg, dont les fortunes personnelles sont estimées, respectivement, à 1,6 milliard et 50 milliards de dollars par le magazine Forbes.

    Que des hommes, blancs, et vieux, comme Steyer (62 ans) et Bloomberg (77 ans), mais aussi Joe Biden (77 ans) ou Bernie Sanders (78 ans), puissent – sauf surprise – mener campagne jusqu’à la convention démocrate de Milwaukee, prévue en juillet 2020, alors que Kamala Harris, self-made woman de 55 ans, métisse, de père jamaïcain et de mère indienne, ait dû jeter l’éponge début décembre 2019 est déjà, en soi, problématique pour certains progressistes.

    Qu’à l’instar de l’actuel président...

    Lire la suite

  • Le Green Deal européen: la politique, la vraie

    Il faut lire le « Green Deal » dans lequel la Commission propose de faire de l’Europe un continent « zéro carbone » en 2050. La Commission y fixe un nouvel objectif 2030 pour la réduction de nos émissions de gaz à effet de serre, identifie les secteurs dans lesquels elle veut agir. Elle annonce cinquante mesures, promet de déposer toutes ses propositions législatives dans les deux années à venir…

    ...

    Lire la suite