Accueil Économie

Oxfam à Davos pour demander à ses hôtes de payer leur juste part d’impôts

Cette année, Oxfam est invitée au forum de la mondialisation marchande. L’ONG y dénoncera, une fois de plus, une économie qui tourne (surtout) au bénéfice des plus riches, mais aussi l’injustice fiscale.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

Oxfam a pris l’habitude de publier, à l’occasion du forum de Davos, son rapport sur les inégalités dans le monde. Cette année, l’ONG aura l’occasion de s’y faire entendre en direct. Oxfam a en effet été invitée à ce grand raout qui, depuis 1971, réunit l’élite économique et financière mondiale.

Face aux critiques que suscite la mondialisation marchande et, surtout, à la tentation du rejet qu’exprime dans les urnes le vote populiste, le fondateur du forum Klaus Schwab a choisi d’entrouvrir les portes à des représentants de la société civile. Ainsi, pour cette édition, Greenpeace sera également de la partie.

Oxfam y portera un message simple – les riches ne paient pas assez d’impôts – dont il n’est pas sûr qu’il soit entendu dans la station suisse.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par LIENARD NORBERT, lundi 21 janvier 2019, 14:17

    Oxfam fait de très très gros bénéfices, on en parle?

  • Posté par Bibliothèque , lundi 21 janvier 2019, 13:01

    Oxfam est-il une ONG ou un parti politique ? Il faudrait le clarifier pour les donateurs ... qui ne partagent souvent pas les positions défendues Il y a à nouveau beaucoup de populisme (les pauvres contre les riches), des réductions manifestes (focalisation sur les milliardaires), des erreurs d'analyse (l'OCDE vient de sortir une étude confirmant que les recettes ISOC sont en augmentation constante malgré la baisse des taux faciaux - Oxfam se tait dans toutes les langues quant il s'agit d'expliquer que la baisse des taux a été financée par un élargissement de la base imposable) et une analyse partisane (en Belgique, très bon élève, les inégalités ont continué à diminuer, mais ce n'est pas une vérité qui plait à Oxfam)

  • Posté par Philippe Arnould, lundi 21 janvier 2019, 12:35

    Les hotes paient leur juste part d'impôt. Il faudrait que les organisation ultragauchistes commencent à comprendre que les bénéfices sont mesurés mondialement et que les multinationales ne paieront pas d'impôts en Europe pour des bénéfices faits aux hors europe. Aussi, leurs chiffres sont proviennent de méthodes contestées et biaisées… Non. Tout travail ne mérite pas salaire. Quand je fais mon lit, je mérite un salaire ? Quand je fais mon ménage, je mérite un salaire ? Quand je fais la cuisine, je mérite salaire ? C'est la fourniture de service et de biens qui mérite rémunération. Si le seul travail créait de la valeur, si creuser un trou pour le reboucher créait de la valeur, le communisme fonctionnerait.

Aussi en Économie

Acheter une voiture neuve: un «rêve» en péril?

Les voitures sont de plus en plus cossues et plus chères, d’autant plus si elles sont à propulsion électrique. Alors que la mutation du marché se profile, le commun des mortels pourra-t-il encore acquérir une voiture compatible avec les objectifs climatiques ?

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs