Accueil Culture

Depuis la violence fanatique de 2015, Charlie nous invite à entrer en résistance

C’est le sujet de ce troisième volet de notre série « Charlie n’a pas fini de rire ».

Article réservé aux abonnés
Chef du service Culture Temps de lecture: 2 min

Avant le 7 janvier, on pouvait vivre sans Charlie Hebdo, aveugle à la futilité du monde. Mais le danger de voir triompher les liberticides était plus fort qu’on ne l’imaginait. Le rire peut blesser, c’est vrai. Chacun ne partage pas la même culture de la caricature. Pourtant, comme le disait Cabu avant d’être réduit au silence par les frères Kouachi, on ne peut accepter de voir les lois divines museler les droits de l’homme.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs