Brexit: Theresa May compte retourner négocier à Bruxelles

© EPA
© EPA

La Première ministre britannique Theresa May a annoncé qu’elle allait retourner discuter avec Bruxelles pour sauver son accord de Brexit rejeté par les députés, auxquels elle n’a pas offert le plan alternatif qu’ils exigeaient.

Lundi, la conservatrice a annoncé aux députés qu’elle chercherait à reparler avec l’Union européenne du « filet de sécurité » censé éviter le retour d’une frontière physique entre les deux Irlande. «  Jour de la marmotte (clin d’oeil au film « Un jour sans fin », ndlr) : les députés et les milieux d’affaire unis pour condamner le plan B du Brexit de May, qui est encore le plan A », a ironisé The Independent sur son site.

Mais la tonalité générale dans la presse britannique mardi portait surtout sur l’hypothèse d’un second référendum, qui a le vent en poupe.Le Guardian insiste sur le refus de la Première ministre d’un nouveau vote, parce qu’il menacerait « la cohésion sociale » au Royaume-Uni, tandis que le Daily Mail, The Sun ou The Telegraph mettent en exergue le soutien de Jeremy Corbyn au projet de députés travaillistes prônant son organisation.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous