Accueil Opinions Éditos

Les directions aussi attendent de la considération

L’éditorial d’Eric Burgraff.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Société Temps de lecture: 3 min

Un pilote… Vingt casquettes… La fonction de directeur est à l’école fondamentale ce que Rémy Bricka fut dans les années 70-80 à la variété française : un homme-orchestre, capable de jouer d’une demi-douzaine d’instruments en même temps. Et d’en maîtriser bien d’autres. La preuve par l’agenda d’une directrice lundi matin : signer un contrat avec une nouvelle enseignante, recevoir un couple de parents dépassés, répondre aux sollicitations de l’Afsca, gérer un dossier accident de travail, briefer le plombier de service, préparer une réunion de concertation, encoder des commandes de repas… La journée est encore longue et la suite est à l’avenant… Dans le cas présent, l’appellation d’homme (ou de femme) orchestre n’est en rien galvaudée. Pas sûr par contre que la profession engendre encore tant de vocations.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Lacroix André, mardi 22 janvier 2019, 18:55

    Ce n'est pas en méprisant les acteurs de terrain ( les directeurs , les enseignants ..) que l'on réussira le "Pacte d'excellence " . Comment les politiques peuvent-ils négliger à ce point ce qui est la base même de l'enseignement , à savoir l'école primaire ,dénommée à juste titre le " fondamental " ? Effarant , il n'y a pas d'autre mot .

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs