Open d’Australie: Petra Kvitova domine Ashleigh Barty et rejoint le dernier carré

©AFP
©AFP

Petra Kvitova a assuré sa place pour les demi-finales de l’Open d’Australie de tennis, mardi à Melbourne. La Tchèque, 6e joueuse mondiale et 8e tête de série de ce premier tournoi du Grand Chelem, a battu en quart de finale la favorite du public l’Australienne Ashleigh Barty, 15e mondiale. Elle s’est imposée en deux manches 6-1 et 6-4. La rencontre a duré 1h08.

La grande (1m83) gauchère de 28 ans a profité de sa puissance pour dominer la petite citoyenne d’Ipswich de 22 ans qui jouait le premier quart en Grand Chelem de sa jeune carrière. Sept ans après une première participation, Kvitova retrouve les demi-finales à Melbourne.

Première demi-finale de Grand Chelem depuis 2014

Elle y affrontera la révélation du tournoi l’Américaine Danielle Collins (WTA 35) qui n’avait jamais gagné un match en Grand Chelem avant de disputer à 25 ans son premier « Aussie ». Pus tôt dans la journée, Collins a éliminé la Russe Anastasia Pavlyuchenkova (WTA 44) 6-2, 5-7, 6-1. Il s’agira de retrouvailles. Kvitova a battu Collins cette année au premier tour à Brisbane après un match très serré 6-7 (6/8), 7-6 (8/6), 6-3.

Les meilleurs résultats de Kvitova en Grand Chelem demeurent ses succès en finale à Wimbledon en 2011 et 2014. Depuis ce dernier succès, elle n’avait plus atteint les demies en Grand Chelem

Kvitova avait été éliminée au 1er tour l’an dernier à Melbourne. Avec sa présence dans le dernier carré, la Tchèque est certaine de dépasser l’actuelle N.1 mondiale la Roumaine Simona Halep dans le prochain classement de la WTA. Elle n’est toutefois pas la seule à pouvoir briguer la place de numéro 1. La Japonaise Naomi Osaka (WTA 4), l’Ukrainienne Elina Svitolina (WTA 7), la Tchèque Karolina Pliskova (WTA 8), toujours en lice en Australie, peuvent aussi briguer ce siège tant convoité.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • photo news

    Par Yves Simon, à Dubaï

    ATP - WTA

    Pour Kim Clijsters, «c’est un énorme pas en avant» (vidéo)

  • belga

    Par Yves Simon

    ATP - WTA

    Une élimination mais 66% de satisfactions pour Kim Clijsters

  • PHOTO NEWS

    Par Yves Simon

    ATP - WTA

    Elise Mertens: «Toute l’attention sur Kim Clijsters, c’est normal»

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. RTS325FA

    Le coronavirus en 15 questions

  2. Ne pas consulter le médecin ou le dentiste peut conduire à un surcoût, pour le patient comme pour le système de soins de santé.

    Un Belge sur 20 ne va pas chez le médecin et se met en danger

  3. Ce lundi, le Roi a reçu Maxime Prévot (CDH), Meyrem Almaci (Groen) puis Bart De Wever (N-VA). © Belga.

    Négociations fédérales: l’option des gouvernements «Canada dry»

La chronique
  • Du triomphe des Verts à l’écologie comme religion

    Top là !… Les écologistes autrichiens n’ont pas longtemps hésité avant de signer un accord de gouvernement avec la droite très conservatrice autrichienne.

    Les « Grünen » allemands s’apprêtent à les imiter.

    Trois semaines plus tard, à Paris, l’extrême gauche écolo-anarchisante d’« Extinction-Rebellion » s’attaquait à des succursales bancaires et dégradait, après les avoir envahis, les locaux de la société financière BlackRock.

    Entre les deux événements, c’est le centrisme macronien qui décidait de se repeindre en vert. En vert cru.

    Il existe également un écologisme d’extrême droite, rappelait opportunément Le Figaro  : l’immigration désignée comme une pollution. La ruralité opposée à la ville corruptrice, retour à la terre. Le refus de la PMA ou de la GPA assimilé à un refus des OGM. Contre l’atteinte à l’intégrité de la nature, contre...

    Lire la suite

  • Négociations fédérales: des acteurs qui tournent en rond dans une pièce sans portes ni fenêtres

    Le catch 22 est une situation paradoxale à laquelle un individu ne peut échapper en raison de règles ou de limitations contradictoires. Le terme a été inventé par Joseph Heller qui l’a utilisé dans son roman « 1961 Catch 22 », se référant à une règle de l’Air Force selon laquelle un pilote qui continue à mener des combats aériens sans demander d’être relevé est considéré comme fou, mais est jugé assez sain d’esprit pour continuer à voler dès lors qu’il fait cette requête. On pourrait aussi parler de solution kafkaïenne où...

    Lire la suite