Le PS à Charles Michel: «Le Premier a manifestement besoin d’un peu de repos»

Le PS à Charles Michel: «Le Premier a manifestement besoin d’un peu de repos»

Le PS s’insurge contre les propos du Premier ministre, Charles Michel, qui s’en est pris depuis Davos à un axe PS/N-VA. Les socialistes rappellent aux libéraux que pendant 4 ans, ce sont eux qui ont tout passé aux nationalistes flamands.

► Charles Michel : « L’axe N-VA-PS, c’est l’axe du shutdown »

« Charles Michel a manifestement besoin d’un peu de repos. J’ignore si c’est le froid de Davos qui lui joue des tours mais il semble oublier que le MR a servi de paillasson pendant 4 ans à la N-VA, qu’il a accepté tous les reculs sociaux et sur les valeurs fondamentales », a souligné le chef de groupe à la Chambre, Ahmed Laaouej.

« Tout oppose le PS à la N-VA », a-t-il ajouté. « La N-VA n’a cessé de s’en prendre à la sécurité sociale et aux travailleurs. Le PS a un projet radicalement inverse ».

Les socialistes accusent aussi le MR d’avoir abandonné les francophones pendant 4 ans, que ce soit pour le survol de Bruxelles, le financement des zones de police, les numéros Inami ou encore le RER.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Les offres de service des libéraux francophones
: «
plus qu’une demande, moins qu’un chantage
»
?

    Négociations: tout le monde freine, même à Bruxelles

  2. FILES-GERMANY-POLITICS-CABINET

    Présidence de la Commission européenne: le moment de vérité pour von der Leyen

  3. ©News

Chroniques
  • Vous avez de ces mots: un ostracisme façon {beulemans}

    Un bruxellois mythique

    Zinnekes de tous poils, kiekefretters de toutes plumes, ne m’en veuillez pas de dire tout droit dehors ce que je pense : le parler bruxellois n’est pas une langue. Je veux dire : il n’est pas une langue reposant sur un système linguistique partagé par une communauté de locuteurs, comme le français ou le wallon. Il fait partie de ces codes mixtes, tels le camfranglais ou le francolof en Afrique, qui varient sensiblement d’un locuteur à l’autre.

    Mais qu’est-ce qu’il raconte, ce zievereir ? Pas une langue, mon bruxellois ? Qu’est-ce que moi je te cause alors ? Qu’est-ce que tu fais avec les Fables de Pitje Schramouille ? Les Flauwskes de Jef Kazak ? La Famille Kaekebroek ? Les marionnettes de Toone ? Et Le mariage de Mlle Beulemans, ça n’est pas du spek pour ton bec, peut...

    Lire la suite