Election en RDC: «Je vais passer la main à Felix Tshisekedi sans regret ni remords», déclare Joseph Kabila

© Reuters
© Reuters

Le président congolais sortant Joseph Kabila a préconisé mercredi une «  coalition de toutes les forces progressites » contre «  les forces prédatrices », à la veille de la passation de pouvoir à l’opposant Félix Tshisekedi, après 18 ans à la tête de la République démocratique du Congo.

«  J’en appelle donc à une grande coalition de toutes les forces progressistes. Coalition contre les forces prédatrices qui se sont liguées et qui tenteront toujours de se liguer pour s’accaparer nos resources naturelles », a déclaré le président Kabila, 47 ans, dans un message à la chaîne d’Etat RTNC, son premier discours depuis l’élection présidentielle du 30 décembre.

Les États-Unis reconnaissent le président élu Felix Tshisekedi

« Qu’il soit assuré de pouvoir compter sur moi »

«  Demain, je vais passer la main (à mon successeur) sans regret ni remords », a insisté M. Kabila, qui a félicité le nouveau président issu de l’opposition.

«  C’est le lieu pour moi de réitérer en votre nom comme en mon nom propre les félicitations ainsi que nos voeux de pleins succès au président élu M. Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo », a déclaré M. Kabila. «  Qu’il soit asuré de pouvoir compter sur moi chaque fois qu’il le souhaite et que l’intérêt du pays l’exigera », a-t-il promis.

Le président Kabila a rappelé que le nouveau président issu de l’opposition ne bénéficie pas de la majorité à l’Assemblée nationale, qui reste fidèle à sa famille politique à l’issue des élections présidentielle et législatives du 30 décembre.

Sur le même sujet
PolitiqueCongoJoseph Kabila
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous