Election en RDC: «Je vais passer la main à Felix Tshisekedi sans regret ni remords», déclare Joseph Kabila

© Reuters
© Reuters

Le président congolais sortant Joseph Kabila a préconisé mercredi une «  coalition de toutes les forces progressites » contre «  les forces prédatrices », à la veille de la passation de pouvoir à l’opposant Félix Tshisekedi, après 18 ans à la tête de la République démocratique du Congo.

«  J’en appelle donc à une grande coalition de toutes les forces progressistes. Coalition contre les forces prédatrices qui se sont liguées et qui tenteront toujours de se liguer pour s’accaparer nos resources naturelles », a déclaré le président Kabila, 47 ans, dans un message à la chaîne d’Etat RTNC, son premier discours depuis l’élection présidentielle du 30 décembre.

Les États-Unis reconnaissent le président élu Felix Tshisekedi

« Qu’il soit assuré de pouvoir compter sur moi »

«  Demain, je vais passer la main (à mon successeur) sans regret ni remords », a insisté M. Kabila, qui a félicité le nouveau président issu de l’opposition.

«  C’est le lieu pour moi de réitérer en votre nom comme en mon nom propre les félicitations ainsi que nos voeux de pleins succès au président élu M. Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo », a déclaré M. Kabila. «  Qu’il soit asuré de pouvoir compter sur moi chaque fois qu’il le souhaite et que l’intérêt du pays l’exigera », a-t-il promis.

Le président Kabila a rappelé que le nouveau président issu de l’opposition ne bénéficie pas de la majorité à l’Assemblée nationale, qui reste fidèle à sa famille politique à l’issue des élections présidentielle et législatives du 30 décembre.

Sur le même sujet
PolitiqueCongoJoseph Kabila
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. d-20190716-3V2NE5 2019-07-16 14:13:29

    La Lune a marqué les Hommes, ils y ont laissé leurs traces (infographie)

  2. Presse-papier01

    Pour les histoires de cœur, Internet a remplacé l’ami entremetteur

  3. Les seins nus étaient un symbole de libération de la femme dans les années 70. Aujourd’hui, beaucoup de Romandes ne portent pas de soutien-gorge pour leur propre confort.

    A Genève, les seins se passent de soutien

Chroniques
  • A-t-on «bruxellé» sur la Lune?

    Du Brussels Vloms sur la Lune ?

    Nul n’ignore que les prétendus premiers pas de l’homme sur la Lune le 21 juillet 1969 relèvent de la fake news – pardon, de l’infox. Et que le premier à fouler le sol lunaire n’est pas l’Américain Neil Armstrong, mais notre compatriote Tintin, reporter de son état, dont les aventures lunaires ont été contées par Hergé dans les albums Objectif Lune (1953) et On a marché sur la Lune (1954). La vérité ayant repris ses droits, posons-nous une question essentielle : aurait-on parlé bruxellois sur la Lune ?

    Les fidèles de cette chronique connaissent déjà la réponse : le billet de la semaine dernière a...

    Lire la suite

  • Faut-il remettre la main sur la Lune?

    Elle est là depuis les premiers jours de la Terre et elle est le musée des premiers moments de l’Univers. Fascinante, elle est gravée à Lascaux, célébrée en Egypte, niée par l’Inquisition. Verne et Wells imaginent comment sonder son mystère. Méliès en fait une farce philosophique. C’est d’une guerre que naîtront carburants et calculateurs, clés du voyage. C’est d’une autre, froide, que viendra l’accomplissement, dans un délai exceptionnellement court. Les pionniers furent téméraires et, heureusement, un peu chanceux, à dos de Saturn, la...

    Lire la suite