«Je ne veux pas monopoliser la parole»: quand Emmanuel Macron s’invite durant 3 heures à un débat citoyen

© EPA
© EPA

«Je ne veux pas monopoliser la parole»: un Emmanuel Macron combatif et détendu s’est invité jeudi à un débat citoyen à Bourg-de-Péage (Drôme) se pliant au jeu du questions-réponses avec des Français courtois mais bien décidés à lui «remettre les idées en place».

Ce n’était pas officiellement prévu au programme de l’Elysée. Emmanuel Macron est arrivé vers 18h à la salle François Mitterrand de cette petite commune de 10.500 habitants, fief de son ministre de l’Agriculture, Didier Guillaume.

Une intervention de 3 heures et 15 minutes

«Pardon de m’inviter au dernier moment», a-t-il lancé. Les forces de l’ordre, à cran, s’attelaient au dernier moment à sécuriser à la zone tout en filtrant les quelque 250 personnes inscrites au débat, dont une poignée vêtues de gilets jaunes.

Le président debout, micro en main, a répondu pendant 3h15, n’éludant aucun sujet: l’ISF, l’école, le glyphosate, l’emploi et même des sujets techniques ou plus insolites comme la cyber-sécurité ou les courses hippiques.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous