Zaventem: 237.000 Belges gênés par les vols de nuit

©D.R
©D.R

A urait pu mieux faire ». C’est la conclusion du premier chapitre de l’étude d’incidence sur les nuisances sonores de l’aéroport de Bruxelles qu’a réalisée la société de consultance française Envisa et que Le Soir a pu se procurer. Ses auteurs y taclent… l’entièreté des acteurs concernés, d’une manière ou d’une autre, par le survol de la capitale : l’Etat, ses différents gouvernements, les Régions, la justice et même… les riverains !

Dans le détail, le rapport souligne les incohérences d’une gouvernance fragmentée, la faible collaboration entre les parties concernées, la mauvaise communication avec les riverains, l’absence de considérations environnementales (y compris le bruit) lors des décisions et la politisation extrême de celles-ci. « Au cours de ces deux dernières décennies, il y a eu un nombre plus élevé que la normale de changements significatifs concernant les procédures de vol et les habitudes de survol. L’impact de ces nombreux changements, bien qu’ils peuvent être considérés comme intentionnels, ont amené les communautés d’habitants à moins tolérer et à moins accepter les bruits d’avions et ont opposé ces communautés les unes aux autres. »

Ces changements ont impacté 237.875 riverains de l’aéroport, rien que pendant la nuit.

A lire sur Le Soir+: les détails du rapport

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Les membres du Jury de Cannes, présidé par Alejandro Gonzalez Inarritu © AFP

    Le Palmarès du 72e festival de Cannes donne l’impression de ne vouloir froisser personne!

  2. POLITICS ELECTIONS DEFI MEETING

    Elections 2019: les coulisses de la campagne en 7 anecdotes

  3. © Pierre-Yves Thienpont.

    #MaPremièreCampagne: pourquoi j’adore voter

Chroniques
  • «En entreprises»: le pluriel est-il de mise?

    « En » et « dans »

    «  Des formations zéro faute en entreprises  » titrait, le 8 avril dernier, votre quotidien favori dans sa version « papier ». S’ensuivirent les doléances d’une lectrice qui se disait très étonnée à la lecture de ce titre. Qu’est-ce qui a pu choquer dans la formule incriminée ? Le caractère trop ambitieux de l’objectif « zéro faute » ? Point du tout ! C’est la marque du pluriel au nom entreprises. Pourtant, ces formations ne sont pas destinées à une seule entreprise, mais à plusieurs ; elles seront dispensées dans les entreprises. Pour des formations zéro faute, un bref retour sur le couple en / dans les peut s’avérer utile.

    L’emploi de la préposition en pour introduire un complément de lieu est d’usage général en français : travailler en usine, croupir en prison, s’éclater en boîte, servir en salle, entrer en conclave. Dans ces expressions, il...

    Lire la suite

  • Avis aux partis: lundi, la campagne, c’est fini!

    Ce dimanche, la parole est aux électeurs. A ceux qui pensent que le vote ne sert à rien, ce rappel très utile : le soir des élections, ce sont les résultats que chaque parti scrutera avec angoisse. C’est la mathématique qui désigne les vainqueurs et qui prend une claque, au nord comme au sud du pays. Aucun jeu n’est fait et les votes exprimés peuvent bouleverser les cartes et rendre des alliances si pas impossibles, difficiles ou illégitimes. Il y a toujours des surprises les soirs d’élections, et ce sont les citoyens qui les...

    Lire la suite