Brexit: la reine Elizabeth II appelle les Britanniques à «chercher un terrain d’entente»

©PhotoNews
©PhotoNews

La reine Elizabeth II a appelé les Britanniques à trouver « un terrain d’entente », une intervention vue comme une allusion directe au débat sur le Brexit qui déchire actuellement le Royaume-Uni.

«  Dans notre recherche de nouvelles réponses en ces temps modernes, je préfère pour ma part les recettes éprouvées, comme se parler avec respect et respecter les différents points de vue, se rassembler pour chercher un terrain d’entente et ne jamais oublier de prendre du recul », a déclaré jeudi soir la souveraine de 92 ans.

Ces propos d’Elizabeth II ont été interprétés au Royaume-Uni comme une référence aux vives tensions marquant le débat sur la mise en oeuvre de la sortie du pays de l’Union européenne, programmée pour le 29 mars.

Un devoir de réserve

Dans son discours de Noël déjà, la reine avait appelé les Britanniques à faire preuve de «  respect » les uns envers les autres.

« Même si les différences les plus profondes nous séparent, traiter autrui avec respect, comme un être humain, est toujours un bon premier pas », avait-elle dit en décembre.

Tenue à son devoir de réserve, la reine observe une stricte neutralité sur le plan politique, et son discours de Noël, non visé par le gouvernement contrairement à ses autres interventions, est l’une des rares occasions pour elle d’exprimer publiquement ses opinions personnelles.

► Notre dossier sur le Brexit

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Le succès des universités francophones est incontestable et la tendance s’inscrit dans le long terme.

    Enseignement supérieur: toujours plus d’étudiants dans les universités francophones

  2. Bart De Wever.

    Crise politique : à quoi joue la N-VA?

  3. Liverpool pourra compter sur Mané et Van Dijk pour ne pas être le premier tenant du titre éliminé en phase de poules depuis 2012.

    Ligue des champions: plusieurs grands d’Europe en danger

La chronique
  • France: les premières leçons d’une révolte sociale

    Jeudi, grande manifestation syndicale contre la réforme des retraites : énorme succès.

    Samedi, trente manifestations de « gilets jaunes » dans la foulée de cette révolte sociale : énorme bide.

    Spectaculaire retournement de situation. Il y a encore quelques mois, il était de bon ton de gloser sur le fait que le mouvement « gilet jaune » avait ringardisé et marginalisé le mouvement syndical. Le verdict est tombé.

    Arnaque médiatique

    En vérité, nous avons été victimes d’une énorme arnaque médiatique (on reconnaîtra que j’ai tenté, sans succès, de la démystifier).

    Jeudi donc, près d’un million de citoyennes et de citoyens ont défilé dans toute la France.

    Au plus fort du mouvement des « gilets jaunes », ils furent 300.000. Or, à l’époque...

    Lire la suite

  • Négociations fédérales: l’insulte! Bon sang, mais c’est bien sûr!

    Mais comment n’y ont-ils pas pensé plus tôt ? Les conseillers du Roi avec leurs « Et que je vous sers le café. Et que je vous écoute patiemment »… et Paul Magnette qui fait des vidéos expliquant qu’il recherche « des solutions constructives pour tous, de Zeebruges à Arlon et d’Eupen à Mouscron », en français et en néerlandais ? Que dire des Vande Lanotte, Reynders, Bourgeois et Demotte engoncés dans de chics costumes pour faire honneur à la fonction ?

    Faux !...

    Lire la suite