Espagne: la Garde civile diffuse les images de l’opération de sauvetage du petit Julen

Espagne: la Garde civile diffuse les images de l’opération de sauvetage du petit Julen

La Garde civile a diffusé samedi des images des opérations pour tenter de retrouver le petit Julen, tombé dans un puits il y a une dizaine de jours, à Totalan, près de Malaga.

Le corps de l’enfant âgé de 2 ans a été découvert dans la nuit de vendredi à samedi. Il avait chuté par accident, selon ses parents, le dimanche 13 janvier dans un puits abandonné de 25 centimètres de diamètre et plus de 100 mètres de profondeur creusé pour trouver de l’eau.

Les opérations de recherches d’une ampleur exceptionnelle ont tenu en haleine le pays. Plus de 300 personnes ont été mobilisées sous les yeux d’une foule de journalistes afin de retrouver l’enfant.

>L’Espagne en deuil, la mort de Julen entre les mains de la justice

Mineurs d’élite

C’était « une mission colossale » lors de laquelle « 85.000 tonnes de terre » ont été déplacées «  avec la course d’obstacles que mettait la montagne face à nous », a déclaré Gomez de Celis.

Les secouristes avaient initialement introduit une caméra dans le puits mais n’avaient pu aller au-delà d’environ 70 mètres de profondeur en raison de l’amas de pierres bouchant le puits au-dessus de l’enfant.

Ils avaient donc été obligés de creuser un tunnel parallèle dont la réalisation a connu de nombreux contretemps notamment en raison de la dureté de la roche.

Enfin, dans la dernière phase de l’opération, des mineurs d’élite, venus spécialement des Asturies (nord-ouest) et équipés de bouteilles d’oxygène, étaient descendus dans ce tunnel pour creuser à l’aide d’une énorme perceuse une galerie horizontale de près de quatre mètres afin de rejoindre le puits. Ils avaient dû faire appel face à la dureté de la roche à des artificiers qui ont procédé au total à quatre explosions contrôlées.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Le carnaval d’Alost suscite à nouveau la polémique.

    Carnaval d’Alost: le gouvernement israélien entre dans la polémique

  2. «
Le racisme est un poison, la haine est un poison. Et ce poison existe dans notre société
», a déploré la chancelière Angela Merkel, jeudi matin à Berlin.

    Double fusillade en Allemagne: un terrorisme qui vise la guerre civile

  3. Air connu
: «
La norme sociale est défaillante en Belgique. Les conducteurs ont trop tendance à se vanter de rouler vite. L’image de la vitesse au volant est trop positive
».

    Le Belge est toujours addict à la vitesse

La chronique
  • Parce que le racisme tue…

    A ceux qui se demanderaient pourquoi développer des plans de lutte contre le racisme, pourquoi réguler les propos haineux, pourquoi s’indigner, condamner et aussi poursuivre ceux qui stigmatisent l’autre, le traitent comme un inférieur, à ceux qui s’étonnent qu’on ne trouve pas drôles les saluts nazis ou les caricatures antisémites fussent-ils servis en plat de résistance dans un restaurant ou sur un char dans un cortège, l’Allemagne apporte, hélas à nouveau,...

    Lire la suite