«Non, pas encore une fois!»: les parents crient leur douleur suite à la mort de leur fils, Julen

© AFP
© AFP

Ce samedi, l’Espagne est en deuil suite à la découverte du corps sans vie du petit Julen, 2 ans. Le petit garçon est tombé dans un puits à 70 mètres de profondeur il y a 13 jours, à Totalan, près de Malaga.

La Garde civile diffuse les images de l’opération de sauvetage du petit Julen

L’affaire est désormais entre les mains de la justice et l’autopsie a commencé samedi matin, a indiqué à la presse le préfet d’Andalousie Alfonso Rodriguez Gomez de Celis. Il avait annoncé dans la nuit sur son compte Twitter que « le corps de l’enfant avait été retrouvé sans vie à 1h25 du matin ».

Les parents, dévastés, avaient déjà perdu en 2017 leurs fils Olivier. Âgé de 3 ans, l’enfant est décédé d’une crise cardiaque. Selon un photographe de l’AFP, le père de Julen a crié « Non, pas une autre fois ! », au moment de l’annonce supposée de la découverte du corps, tandis que la mère est sortie en criant sa douleur et en demandant aux autorités dans un moment de tension d’éloigner la presse.

« Tristesse infinie »

Le chef du gouvernement, Pedro Sanchez, a adressé sur Twitter son soutien aux parents : « Toute l’Espagne s’unit à la tristesse infinie de la famille de Julen. Nous avons suivi de près chaque étape pour arriver jusqu’à lui. Nous remercierons pour toujours l’effort infatigable de ceux qui l’ont cherché durant tous ces jours ».

Le roi Felipe VI a lui souligné sa « douleur la plus profonde » et adressé ses « plus sincères condoléances à la famille ».

Sur le même sujet
FamilleEspagne
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. PHOTONEWS_10823764-011

  2. Des leaders de l’AfD ont marché aux côtés de néonazis dans le cadre d’une marche funèbre organisée à Chemnitz en 2018
: «
La mobilisation des partis de droite à Chemnitz s’est faite de manière relativement spontanée.
»

    Quand une chercheuse infiltre les réseaux sociaux de l’extrême droite

  3. Loin de la frénésie du Qatar, Freddy Herbrand n’est nulle part mieux ailleurs que chez lui, à Malmedy, où il a une vue imprenable sur la vallée de Bellevaux.

    Freddy Herbrand, le Belge qui a lancé l’athlétisme au Qatar

La chronique
  • {L’Ardenne} ou {les Ardennes}?

    Morphologie et géographie

    Un billet de cette chronique a fait le point récemment sur les marques du nombre dans les noms propres. Si la règle générale prône l’invariabilité, elle connaît de nombreuses exceptions, y compris dans des noms de pays ou de régions. Depuis longtemps, le pluriel s’est imposé dans les Amériques, les Antilles ou les Pouilles  ; à date plus récente sont apparus les deux Congos, les deux Corées, les deux Vietnams. Peut-être sera-t-il question demain des deux Belgiques.

    Vu l’abondance de matière, d’autres toponymes ont été prudemment mis en réserve… en attendant que le loup sorte du bois. Cela vient de se produire le week-end dernier dans le magazine Sosoir, compagnon de votre quotidien...

    Lire la suite

  • Climat: rien n’est fait. Tout reste à prouver

    On en sait qui feront les comptes : 75 à 95.000 début décembre 2018, 75.000 fin janvier 2019, 15 à 20.000 en septembre 2019. Et qui en tireront des conclusions sur un essoufflement du mouvement climatique en Belgique. Plus aisé à faire – mais totalement réducteur – que de se frotter au monde complexe, emporté, contradictoire, désespéré parfois de la mobilisation climatique aujourd’hui.

    Depuis près d’un an, et pas seulement à Bruxelles, des centaines de milliers de personnes ont défilé pour...

    Lire la suite