Accueil Société Régions Bruxelles

70.000 personnes «plus chaudes que le climat» présentes à la Marche à Bruxelles

Les participants ont dû s’élancer plus tôt que prévu en raison de leur nombre.

Temps de lecture: 2 min

Quelque 70.000 personnes, tout âge confondu, ont pris part dimanche, malgré une météo maussade, à la seconde marche pour le climat organisée dans les rues de la capitale en quelques mois.

Répondant à l’appel de l’association organisatrice Rise for Climate, les manifestants entendent par cette action mettre le monde politique sous pression pour qu’il adopte des mesures fortes en faveur de la protection du climat.

D’autres actions à venir

« L’humanité fait face au plus grand défi qu’elle n’a jamais eu à relever depuis son existence sur Terre. Il faut absolument faire plier les dirigeants. Nos actions vont se multiplier. La radicalité se dessine comme une nécessité », ont scandé les organisateurs face à la foule de manifestants.

La marche pour le climat de ce dimanche à Bruxelles est la seconde du genre. Le 2 décembre dernier, 65.000 personnes, selon la police, avaient déjà défilé dans la capitale pour les mêmes motifs.

Depuis le début de cette année, les écoliers et les étudiants se sont également mobilisés en faveur du climat. Ceux-ci manifestent depuis lors tous les jeudis pour réclamer des décideurs politiques des mesures ambitieuses et rapides pour la défense du climat.

Départ des quatre coins de la Belgique

13 heures : arrivée des premiers manifestants

Manifestation en zone neutre

Plusieurs centaines de citoyens réunis à l’appel du collectif Act for Climate Justice ont bloqué le carrefour Arts-pour protester contre « l’inertie des autorités » face aux enjeux du réchauffement climatique.

Ralliés derrière une gigantesque banderole clamant « Pas de loi climat, pas de rue de la Loi », les militants dansaient aux rythmes d’une fanfare et scandaient : « chauds, chauds, on est plus chauds que le climat ! « .

Une dizaine de jeunes mères ont également allaité leur bébé, assises sur le sol trempé par la pluie, en signe de protestation.

13 h 30 : départ de la Marche, une demi-heure plus tôt que prévu

14h45 : la tête du cortège

15 heures : le discours

Parti vers 13h30 de la gare du Nord, l’immense cortège est arrivé peu après 15h00 devant l’esplanade du Parlement européen où doivent se tenir une série de discours.

Le direct sur votre mobile

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

29 Commentaires

  • Posté par ONCKELINX DANIEL, dimanche 27 janvier 2019, 20:16

    le club de Rome début des années 70 René DUMONT " l'utopie ou la mort" prédisaient globalement la situation actuelle. Les climato-septiques raillent cette manifestation ils se trompent. En imaginant même, ce qui me paraît faux, que le climat soit stable ou que l'action de l'homme ne soit pas responsable de sa modification il reste cependant de graves problèmes qui mettent notre planète en péril. La surproduction de déchets surtout plastiques, la disparition des espèces; les abeilles par exemple; ont tous le monde le sait ont une origine naturelle.

  • Posté par Grandjean Rene, dimanche 27 janvier 2019, 18:16

    Mais que viennent donc faire ces gilets jaunes dans cette manifestation? Encore une occasion de venir foutre le bazar et de tenter une récupération d'un mouvement légitime et pacifique! Maintenant cela suffit!

  • Posté par Bachelart Bernard, dimanche 27 janvier 2019, 17:43

    70 000 personnes "plus chaudes que le climat" En effet, la température globale stagne depuis 20 ans, après être montée de 1979 à 1998. http://images.remss.com/msu/msu_time_series.html La stagnation est encore plus nette si l'on clique sur "Recent".

  • Posté par Petitjean Marie-rose, dimanche 27 janvier 2019, 20:58

    Pour qui roulez-vous, Bernard ? Pensez-vous convaincre grand monde en reprenant la même rengaine chaque fois qu'il est question de la défense du climat ? Quel est votre intérêt ?

  • Posté par Philippe Pasman, dimanche 27 janvier 2019, 17:28

    le GIEC, La plus grand escroquerie du 21e siècle. Lisez les conclusions de M François Gervais, rapporteur critique officiel des travaux du Giec qui rejette en bloc leurs conclusions quant à l'interprétation des mêmes graphiques. Voir aussi M. Vincent Courtillot Géophysicien et plein d'autre scientifiques qui affirment que les conclusions alarmistes du Giec (organisation politique) sont fausse

Plus de commentaires

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs