70.000 personnes «plus chaudes que le climat» présentes à la Marche à Bruxelles

70.000 personnes «plus chaudes que le climat» présentes à la Marche à Bruxelles

Quelque 70.000 personnes, tout âge confondu, ont pris part dimanche, malgré une météo maussade, à la seconde marche pour le climat organisée dans les rues de la capitale en quelques mois.

Répondant à l’appel de l’association organisatrice Rise for Climate, les manifestants entendent par cette action mettre le monde politique sous pression pour qu’il adopte des mesures fortes en faveur de la protection du climat.

Nouvelle Marche pour le climat à Bruxelles : les slogans choc

D’autres actions à venir

« L’humanité fait face au plus grand défi qu’elle n’a jamais eu à relever depuis son existence sur Terre. Il faut absolument faire plier les dirigeants. Nos actions vont se multiplier. La radicalité se dessine comme une nécessité », ont scandé les organisateurs face à la foule de manifestants.

La marche pour le climat de ce dimanche à Bruxelles est la seconde du genre. Le 2 décembre dernier, 65.000 personnes, selon la police, avaient déjà défilé dans la capitale pour les mêmes motifs.

Depuis le début de cette année, les écoliers et les étudiants se sont également mobilisés en faveur du climat. Ceux-ci manifestent depuis lors tous les jeudis pour réclamer des décideurs politiques des mesures ambitieuses et rapides pour la défense du climat.

Départ des quatre coins de la Belgique

13 heures : arrivée des premiers manifestants

Manifestation en zone neutre

Plusieurs centaines de citoyens réunis à l’appel du collectif Act for Climate Justice ont bloqué le carrefour Arts-pour protester contre « l’inertie des autorités » face aux enjeux du réchauffement climatique.

Ralliés derrière une gigantesque banderole clamant « Pas de loi climat, pas de rue de la Loi », les militants dansaient aux rythmes d’une fanfare et scandaient : « chauds, chauds, on est plus chauds que le climat ! « .

Une dizaine de jeunes mères ont également allaité leur bébé, assises sur le sol trempé par la pluie, en signe de protestation.

13 h 30 : départ de la Marche, une demi-heure plus tôt que prévu

14h45 : la tête du cortège

15 heures : le discours

Parti vers 13h30 de la gare du Nord, l’immense cortège est arrivé peu après 15h00 devant l’esplanade du Parlement européen où doivent se tenir une série de discours.

Le direct sur votre mobile

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Les membres du Jury de Cannes, présidé par Alejandro Gonzalez Inarritu © AFP

    Le Palmarès du 72e festival de Cannes donne l’impression de ne vouloir froisser personne!

  2. POLITICS ELECTIONS DEFI MEETING

    Elections 2019: les coulisses de la campagne en 7 anecdotes

  3. © Pierre-Yves Thienpont.

    #MaPremièreCampagne: pourquoi j’adore voter

Chroniques
  • «En entreprises»: le pluriel est-il de mise?

    « En » et « dans »

    «  Des formations zéro faute en entreprises  » titrait, le 8 avril dernier, votre quotidien favori dans sa version « papier ». S’ensuivirent les doléances d’une lectrice qui se disait très étonnée à la lecture de ce titre. Qu’est-ce qui a pu choquer dans la formule incriminée ? Le caractère trop ambitieux de l’objectif « zéro faute » ? Point du tout ! C’est la marque du pluriel au nom entreprises. Pourtant, ces formations ne sont pas destinées à une seule entreprise, mais à plusieurs ; elles seront dispensées dans les entreprises. Pour des formations zéro faute, un bref retour sur le couple en / dans les peut s’avérer utile.

    L’emploi de la préposition en pour introduire un complément de lieu est d’usage général en français : travailler en usine, croupir en prison, s’éclater en boîte, servir en salle, entrer en conclave. Dans ces expressions, il...

    Lire la suite

  • Avis aux partis: lundi, la campagne, c’est fini!

    Ce dimanche, la parole est aux électeurs. A ceux qui pensent que le vote ne sert à rien, ce rappel très utile : le soir des élections, ce sont les résultats que chaque parti scrutera avec angoisse. C’est la mathématique qui désigne les vainqueurs et qui prend une claque, au nord comme au sud du pays. Aucun jeu n’est fait et les votes exprimés peuvent bouleverser les cartes et rendre des alliances si pas impossibles, difficiles ou illégitimes. Il y a toujours des surprises les soirs d’élections, et ce sont les citoyens qui les...

    Lire la suite