Un leader des gilets jaunes blessé: «Aucun élément» ne permet de dire qu’il y a eu un tir de flashball

©AFP
©AFP

Le secrétaire d’Etat à l’Intérieur, Laurent Nunez, a affirmé dimanche qu’il n’y avait « aucun élément » permettant d’affirmer que Jérôme Rodrigues, une figure des gilets jaunes blessée samedi à l’oeil à Paris au cours d’une manifestation, avait été touché par un tir de lanceur de balles de défense (LBD).

«  Je n’ai aucun élément qui me permette de dire qu’il y a eu un usage d’un LBD qui aurait touché M. Rodrigues  », a affirmé M. Nunez à LCI. Il a en revanche confirmé l’utilisation d’une grenade de désencerclement au même moment, s’appuyant sur le rapport d’un policier ayant lancé ce projectile. M. Rodrigues affirme avoir été touché par un tir de LBD.

Créez votre compte Le Soir pour continuer à lire les articles gratuits en illimité

*En validant ce formulaire, vous acceptez que Le Soir traite vos données à caractère personnel pour les finalités suivantes : création et gestion de votre compte. Ces données seront également utilisées en fonction des options choisies à des fins de marketing et de ciblage publicitaire. Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de limitation, de suppression, d’opposition, de rectification et de portabilité des données personnelles vous concernant. Pour de plus amples informations, consultez notre Politique de protection de la vie privée.

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous