Accueil Belgique Politique

Créer une Belgique confédérale, «c’est facile» selon la N-VA? Pas si vite...

En congrès ce week-end pour marquer le lancement de la campagne électorale, les nationalistes présentaient la transformation de la Belgique en un Etat confédéral comme « facile ». « Que du contraire », leur répondent un constitutionnaliste et un politologue.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 5 min

La N-VA est en campagne et elle veut remettre son « plus grand rêve » à l’agenda : le confédéralisme, à la sauce nationaliste flamande. Jan Jambon candidat au poste de Premier ministre, Bart De Wever, candidat à la ministre-présidence de la Flandre et d’autres têtes d’affiche étaient à Anvers samedi devant plus de 800 membres du parti pour réexpliquer comment y parvenir. Avec un slogan qui résonne comme une comptine : «  Le confédéralisme, c’est facile  ». Une sorte de réponse à la face B du disque : «  La Belgique fédérale, c’est trop compliqué, on ne fait que se disputer.  »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

14 Commentaires

  • Posté par Poullet Albert, lundi 28 janvier 2019, 15:03

    Il faut pas encore du communautaire, cela ne mène a rien, puis réévaluer les réformes vouluent par les Flamands, et refédéraliser ce qui ne marche pas comme la mobilité par ex, 4 régions égale en droit !

  • Posté par Dopchie Henri, lundi 28 janvier 2019, 13:26

    Et que fait-on des communes à facilités qui souhaitent leur rattachement à Bruxelles? Dès à présent leur situation est scandaleuse.

  • Posté par Van Obberghen Paul, lundi 28 janvier 2019, 15:53

    Vous pouvez oublier les communes à facilités. Depuis la dernière réforme de l'état et la scission de BHV, ces communes sont définitivement flamandes et il n'y a plus aucune possibilité pour qu'elles puissent jamais demander le rattachement à la Région de Bruxelles Capitale. Merci qui? Merci à TOUS les partis francophones (sauf Défi ex-fdf) qui ont accepté de signer ce qui n'est rien moins que la trahison de leurs propres engagements (pas de scission de BHV sans élargissement de la région).

  • Posté par Van Obberghen Paul, lundi 28 janvier 2019, 10:21

    "remettre son « plus grand rêve » à l’agenda : le confédéralisme" Le plus grand rêve de la NVA n'est pas le confédéralisme. C'est son article 1er: l'indépendance de la Flandre. Du reste, qui dit confédéralisme, dit indépendance préallable des états qui le composeront. Ici Wallonie et Flandre. Et Bruxelles? Evidemment cogérée par les 2 autres états. Une sorte de Washington D.C. de la Confédération Belge. Et ça, c'est innacceptable par la totalité des bruxellois. Si Monsieur De Wever souhaite une guerre civile, je lui conseil de continuer dans cette direction; il l'obtiendra sûrement.

  • Posté par Van Obberghen Paul, lundi 28 janvier 2019, 10:14

    « La Belgique fédérale, c’est trop compliqué, on ne fait que se disputer. » Et la faute à qui? C'est une stratégie éculée et bien utilisée par la NVA: créer des problèmes (souvent imaginaire) et se poser comme le seul parti qui puisse les résoudre! La Belgique, ça marcherait très bien sans la NVA et ses fouteurs de m...e.

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs