Neige et conditions glissantes: appel à la prudence sur les routes en Wallonie

Neige et conditions glissantes: appel à la prudence sur les routes en Wallonie

Le Centre régional de crise de Wallonie, le centre Perex et la Police de la route recommandent aux usagers de limiter au maximum leurs déplacements lundi matin en raison des conditions météorologiques. La phase de pré-alerte routière établie dans la nuit est maintenue afin de garantir la mobilité, indique le service publique de Wallonie dans un communiqué.

La Cellule d’Action Routière (CAR) – qui comprend le Centre régional de crise de Wallonie (CRC-W), la police fédérale de la route et le centre Perex – maintient la phase de pré-alerte routière établie dans la nuit en raison des averses de neige prévues au sud du sillon Sambre et Meuse. Ces précipitations hivernales devraient perdurer en cours de journée, avec une accumulation de 5 à 10 centimètres de neige possible, voire plus sur les crêtes ardennaises.

► Les prévisions, dans votre région

La phase de pré-alerte vise à maintenir une mobilité fluide, indique le service publique de Wallonie, citant le rappel des engins de déblocage, le traitement spécifique des côtes à risque et le renforcement des actions d’épandage. Des forces de police supplémentaires peuvent être mobilisées.

Si des déplacements doivent être effectués, la vigilance et la prudence doivent être de mise, souligne le communiqué du service publique. Les autorités recommandent vivement que les véhicules soient munis de pneus hiver, de liquide de lave-glace et de bien nettoyer les pare-brises, les vitres latérales, les rétroviseurs ainsi que les optiques de phares.

Parmi les autres mesures de prudence, la vitesse doit être adaptée et les manœuvres brutales sont à éviter de même que le dépassement d’épandeuses.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Chaque jour, un «
prix maximum autorisé
» est un plafond, propre à la Belgique, que les enseignes n’ont pas le droit de dépasser. Il est calculé et communiqué chaque jour ouvrable par le SPF Economie.

    Carburant: pourquoi les prix varient-ils d’une station à l’autre?

  2. Des missiles balistiques intercontinentaux RS-24 défilent sur la Place Rouge, à Moscou, le 7 mai 2019.

    Faut-il craindre les «supermissiles» de Vladimir Poutine?

  3. L’expédition commence place Dumon, à Wolume-Saint-Pierre, avec le tram 39 – un vieux modèle.

    Le tour de Bruxelles en mobilité partagée: «Le Soir» a tenté l’expérience

La chronique
  • Vous avez de ces mots: {L’Ardenne} ou {les Ardennes}?

    Morphologie et géographie

    Un billet de cette chronique a fait le point récemment sur les marques du nombre dans les noms propres. Si la règle générale prône l’invariabilité, elle connaît de nombreuses exceptions, y compris dans des noms de pays ou de régions. Depuis longtemps, le pluriel s’est imposé dans les Amériques, les Antilles ou les Pouilles  ; à date plus récente sont apparus les deux Congos, les deux Corées, les deux Vietnams. Peut-être sera-t-il question demain des deux Belgiques.

    Vu l’abondance de matière, d’autres toponymes ont été prudemment mis en réserve… en attendant que le loup sorte du bois. Cela vient de se produire le week-end dernier dans le magazine Sosoir, compagnon de votre quotidien...

    Lire la suite

  • Climat: rien n’est fait. Tout reste à prouver

    On en sait qui feront les comptes : 75 à 95.000 début décembre 2018, 75.000 fin janvier 2019, 15 à 20.000 en septembre 2019. Et qui en tireront des conclusions sur un essoufflement du mouvement climatique en Belgique. Plus aisé à faire – mais totalement réducteur – que de se frotter au monde complexe, emporté, contradictoire, désespéré parfois de la mobilisation climatique aujourd’hui.

    Depuis près d’un an, et pas seulement à Bruxelles, des centaines de milliers de personnes ont défilé pour...

    Lire la suite