Céline Fremault sur la Marche pour le climat: «Ce mouvement est légitime car le temps presse»

Céline Fremault sur la Marche pour le climat: «Ce mouvement est légitime car le temps presse»

La ministre de l’Environnement et de l’Énergie bruxelloise était l’invité de RTL ce lundi matin. Au lendemain de la Marche pour le climat, qui a réuni 70.000 personnes à Bruxelles, Céline Fremault fait un état des lieux des mesures prises par la région bruxelloise en matière de climat.

« Il y a différents niveaux d’action. En tant que ministre bruxelloise, j’ai obtenu l’accord du gouvernement pour rehausser l’ambition de réduire l’émission des gaz à effet de serre à 55 %. Le travail démarre. » Céline Fremault indique travailler également sur d’autres fronts comme la fiscalité, la mobilité, la sortie du diesel en 2030, l’alimentation durable… « Nous avons mis en place des zones d’émissions basses à Bruxelles, ça n’a pas été facile, mais on avance. »

« On va aller plus loin »

Céline Fremault dit comprendre ce mouvement. « Les manifestants attendent des décisions politiques efficaces et rapides. Ce mouvement est légitime car le temps presse, il concerne l’avenir de chacun. Je me réjouis de cet engagement ».

« Mais on va aller plus loin. Maxime Prévot [le nouveau président du CDH] l’a dit : l’environnement doit irriguer la politique, en ne laissant personne au bout du chemin. L’environnement doit rassembler. »

La vice-présidente du CDH est également revenue sur les déclarations climato-scéptiques de Bart De Wever de ce week-end. « Le discours de la N-VA est un discours dangereux. Je me réjouis d’avoir vu autant de néerlandophones dans les rues de Bruxelles. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous