Face au blocage de l’usine et du dialogue social, Mecamold licencie 44 personnes

© Le Soir/Pierre-Yves Thienpont
© Le Soir/Pierre-Yves Thienpont

La direction de Mecamold a annoncé lundi le licenciement de 44 personnes, sur un effectif de 138. Ces travailleurs étaient menacés dans le cadre du plan de restructuration annoncé et dont les conséquences sur l’emploi étaient en cours de négociation avec les syndicats.

L’entreprise, spécialisée dans la fabrication de moulages de pneus et située à Herstal (Liège), est en proie à un important conflit social depuis mai 2018 et sa vente par Bridgestone à Keravalon, une société française spécialisée dans la relance d’entreprises en difficultés. Cette dernière a annoncé un plan de transformation et de relance dans l’usine afin de pérenniser l’outil. Celui-ci, en cours de négociation avec les syndicats, devait se solder par la perte de 44 emplois d’ici 2020.

« Après des semaines de discussions, de rencontres et de négociations » et « face au blocage de l’usine et du dialogue social, son intention est de passer à l’action pour tenter de sauver 94 emplois », annonce lundi Mecamold, qui a dès lors effectivement procédé à l’envoi des notifications de licenciements à ces 44 travailleurs.

« La direction regrette que le plan social qui était encore en négociation il y a huit jours avec les délégations syndicales et comportant de nombreuses avancées pour le personnel ait été finalement rejeté en bloc par la FGTB. Les travailleurs licenciés en seront les premières victimes puisqu’ils ne bénéficieront que des conditions légales, donc sans plan social. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous