Accueil Opinions Cartes blanches

Boulez, un contemporain devenu déjà classique: éternel!

Le philosophe et auteur Daniel Salvatore Schiffer a voulu rendre hommage à l’artiste mais aussi au penseur.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

C'est avec une profonde tristesse, à l'instar de bon nombre de mes pairs sans doute, que je viens d'apprendre la mort, à 90 ans, dans la belle cité thermale de Baden-Baden, là où il s'était établi, en pleine « forêt noire » allemande, de Pierre Boulez, peut-être le plus grand compositeur et chef d'orchestre français de la seconde moitié du XXe siècle.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cartes blanches

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs