Marche pour le climat: Bruxelles doit faire un effort, selon le conseil communal

© Le Soir
© Le Soir

Dans la foulée des manifestations récentes en faveur d’un nécessaire virage dans la lutte contre le changement climatique, le conseil communal de la Ville de Bruxelles a adopté lundi soir à l’unanimité une motion en faveur d’initiatives à prendre au niveau de la commune centrale de la capitale.

Le MR et la N-VA se sont abstenus. Le PTB, qui avait également déposé une proposition de résolution, aurait voulu aller plus loin. Il a toutefois soutenu la motion, la considérant comme un point de départ.

Ecolo demande que les revendications des citoyens se traduisent « dès maintenant »

« Une véritable expérience d’éducation à l’environnement »

Par cette motion, le conseil communal demande au collège des bourgmestres et échevins de mettre rapidement en œuvre le « Plan Climat » adopté par le conseil en mai dernier et le chapitre « Climat » du tout récent accord de majorité 2018-2024. Il lui demande également d’encourager et d’épauler les initiatives pédagogiques concernant la thématique du climat dans les établissements scolaires de la Ville de Bruxelles, «  afin de soutenir les élèves dans leur ambition d’être des acteurs conscients et responsables face à cet enjeu majeur du 21ème siècle ».

► Charles Michel sur le climat : « Beaucoup a été fait, mais peut-être pas assez expliqué »

Autre souhait de la motion déposée par Marie Nagy (DéFI), Khalid Zyan (PS) et Soetkin Hoessen (Ecolo-Groen) : privilégier des mesures éducatives et instructives en lien avec l’objet des manifestations afin d’en faire une véritable expérience d’éducation à l’environnement et à la citoyenneté pour les élèves en obligation scolaire dont l’absence est injustifiée.

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Les membres du Jury de Cannes, présidé par Alejandro Gonzalez Inarritu © AFP

    Le Palmarès du 72e festival de Cannes donne l’impression de ne vouloir froisser personne!

  2. POLITICS ELECTIONS DEFI MEETING

    Elections 2019: les coulisses de la campagne en 7 anecdotes

  3. © Pierre-Yves Thienpont.

    #MaPremièreCampagne: pourquoi j’adore voter

Chroniques
  • «En entreprises»: le pluriel est-il de mise?

    « En » et « dans »

    «  Des formations zéro faute en entreprises  » titrait, le 8 avril dernier, votre quotidien favori dans sa version « papier ». S’ensuivirent les doléances d’une lectrice qui se disait très étonnée à la lecture de ce titre. Qu’est-ce qui a pu choquer dans la formule incriminée ? Le caractère trop ambitieux de l’objectif « zéro faute » ? Point du tout ! C’est la marque du pluriel au nom entreprises. Pourtant, ces formations ne sont pas destinées à une seule entreprise, mais à plusieurs ; elles seront dispensées dans les entreprises. Pour des formations zéro faute, un bref retour sur le couple en / dans les peut s’avérer utile.

    L’emploi de la préposition en pour introduire un complément de lieu est d’usage général en français : travailler en usine, croupir en prison, s’éclater en boîte, servir en salle, entrer en conclave. Dans ces expressions, il...

    Lire la suite

  • Avis aux partis: lundi, la campagne, c’est fini!

    Ce dimanche, la parole est aux électeurs. A ceux qui pensent que le vote ne sert à rien, ce rappel très utile : le soir des élections, ce sont les résultats que chaque parti scrutera avec angoisse. C’est la mathématique qui désigne les vainqueurs et qui prend une claque, au nord comme au sud du pays. Aucun jeu n’est fait et les votes exprimés peuvent bouleverser les cartes et rendre des alliances si pas impossibles, difficiles ou illégitimes. Il y a toujours des surprises les soirs d’élections, et ce sont les citoyens qui les...

    Lire la suite