Les déclarations fiscales sur papier vont disparaître

© Belga
© Belga

L’administration fiscale, souhaite procéder à une réforme numérique à l’horizon 2025 et faire disparaître à terme les déclarations sur papier, rapportent L’Echo et De Tijd mardi.

Hans D’Hondt, le patron du SPF Finances, a confirmé lors d’un entretien accordé lundi aux quotidiens, que son organisation devait être entièrement numérisée d’ici 2025.

« À l’horizon 2025, nous avons l’ambition d’être entièrement numériques. En tant que pouvoir public, nous avons le devoir de réagir suffisamment vite aux évolutions sociétales. Si l’économie se numérise et que les services publics ne suivent pas, ils deviennent rapidement un boulet au pied du pays et un obstacle à la compétitivité de l’économie. »

► Comment savoir si je vais être remboursé des impôts ? (vidéo)

562.000 personnes encore concernées

Sur les 7 millions de contribuables, 562.000 remplissent encore leur déclaration fiscale sur papier. Et la plupart des déclarations simplifiées (3 millions de contribuables) sont encore envoyées sous format papier. L’an dernier, seuls 1,36 million de Belges ont utilisé Tax-on-web de manière autonome, les autres déclarations électroniques ayant été réalisées par des comptables ou des fonctionnaires. Pour Hans D’Hondt, les déclarations papier devront à un moment donné disparaître.

Cette révolution digitale permettra en outre de faire des économies. « Les déclarations électroniques ne doivent pas être scannées, ce qui réduit les coûts. » Idem pour l’envoi des lettres. Si les lettres papier disparaissent, cela représentera de solides économies. L’an dernier, le fisc en a envoyé plus de 21 millions.

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Les attentats du 22 mars 2016 à Bruxelles ont durablement marqué le pays, jusque dans ses procédures judiciaires.

    Comment les attentats du 22 mars ont changé la justice

  2. POLITICS NEUFCHATEAU LOCAL ELECTIONS FRAUD

    Dimitri Fourny inculpé: une catastrophe pour le CDH

  3. Jean-Claude Juncker et Theresa May se font la bise, jeudi au sommet de Bruxelles. A leurs côtés, les Premiers ministres luxembourgeois, néerlandais et belge, Xavier Bettel, Mark Rutte et Charles Michel (de g. à dr.).

    Brexit: les 27 offrent une rallonge à double détente à Londres

Chroniques
  • Visa pour la Flandre: nos ancêtres les… Bourguignons

    Et voilà un livre qui s’est vendu à 50.000 exemplaires en un mois de temps et est d’ores et déjà assuré d’une traduction en allemand et en anglais. Et voilà un auteur qui remplissait ce lundi une salle de 400 personnes à Strombeek-Bever, comme chaque jour de la semaine depuis un mois. Et voilà un travail décliné en podcasts d’une heure et demie sur Radio Klara et qui devrait faire l’objet de représentations en 2020 à la KBR, la Bibliothèque royale de Belgique.

    La raison de cet engouement ? De Bourgondiërs, le dernier opus de l’auteur Bart Van Loo qui a déjà enthousiasmé Flamands et Néerlandais par sa capacité à son Napoléon et son  Histoire chantée de la France. Il a travaillé pendant quatre ans à ce nouvel ouvrage de 600 pages, plongé dans les livres, dialogué avec les médiévistes pour se consacrer finalement à l’écriture avec, aux pieds, des baskets neuves sur lesquelles il a fait inscrire « Philippe Le Hardi ». Un accoutrement qui n’était...

    Lire la suite

  • 22 mars 2016: temps des victimes, temps judiciaire

    Le temps est un redoutable ennemi. Il affaiblit insidieusement mais inéluctablement la compassion due aux victimes des attentats du 22 mars 2016 mais permet aussi à la société belge de tourner lentement l’une des pages les plus sombres de son histoire. Les commémorations qui auront lieu aujourd’hui ont cette utilité magique : raviver la solidarité à l’égard des victimes et inviter notre société à ne pas tourner la page trop vite en oubliant ce que fut ce matin tragique du 22 mars.

    Trois ans pour...

    Lire la suite