Cuba: une tornade fait au moins 4 morts et 195 blessés

© AFP
© AFP

Au moins quatre personnes ont été tuées et 195 blessées par une tornade qui a frappé La Havane dans la nuit de dimanche à lundi, selon un bilan officiel qui pourrait encore s’alourdir.

Le site internet officiel Cubadebate a indiqué que « La Havane a été frappée par une puissante tornade qui peut être comparée à un ouragan de catégorie 4 ou 5, même si son impact est plus localisé ».

© Reuters
© Reuters

Des vents de 300 km/h ont été enregistrés pendant le passage de la tornade sur la ville, qui a duré seize minutes, a affirmé le directeur de l’Institut de météorologie (Insmet), Celso Pazos. Un expert au sein de cet institut, Armando Caymares, a expliqué que «  les gens ont senti comme le bruit d’un avion à réaction ».

Des journalistes de l’AFP ont constaté que des rues du quartier de Luyano, dans la municipalité du 10-Octobre, étaient remplies de débris. Des morceaux de balcons se sont détaché de certains bâtiments et certaines rues étaient coupées par des arbres et des poteaux abattus.

© Reuters
© Reuters

Les autres secteurs de la capitale cubaine affectés sont ceux de Santos Suarez, Via Blanca et Chibas.

« Nous sommes en train de visiter les lieux touchés par ce phénomène météorologique de grande intensité à Regla », un quartier du sud-est de La Havane, avait indiqué sur Twitter lundi matin le président cubain Miguel Diaz-Canel.

« Il y a de graves dégâts, et pour le moment nous déplorons la perte de trois vies humaines et dénombrons 172 blessés », avait-il également indiqué, en ajoutant que des secours étaient à l’oeuvre sur les sites sinistrés.

Un millier d’habitations touchées

Un nouveau bilan officiel a été donné lundi soir, faisant état de quatre morts et 195 blessés, dont plusieurs sont dans un état grave.

© Reuters
© Reuters

Quelque 1.238 habitations ont été endommagées par la tornade, dont 124 sont entièrement détruites, a affirmé par ailleurs Juan Montalvo, un responsable du gouvernement provincial.

« Forte tornade sur La Havane. Cela m’est tombé dessus dans la rue, en voiture, avec mon épouse et mes enfants. J’ai dû éviter des branches tombées, des inondations et des vents violents. C’était effrayant », a raconté l’acteur Luis Silva, surnommé « Panfilo », qui avait rencontré le président américain Barack Obama lors de sa visite historique dans l’île en 2016.

© Reuters
© Reuters

La tornade est survenue durant une tempête qui a affecté la partie occidentale de Cuba, avec des rafales atteignant jusqu’à 100 km/h, et qui se prolongeait lundi matin.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Ahmed Laaouej est le nouveau patron du PS bruxellois, il a battu de justesse Rachid Madrane. © Hatim Kaghat, Belga.

    Ahmed Laaouej patron d’un PS bruxellois déchiré

  2. Yassine Cheikhi et Mohamed Botachbaqut, les deux djihadistes belges qui se sont évadés d’une prison kurde.

    Rapatriement de djihadistes belges: «Aucune décision allant dans ce sens» n’est parvenue aux autorités

  3. Le statut de «
PMR
» s’applique aux personnes en chaise roulante, aux malvoyants, aux femmes enceintes et aux personnes encombrées par un landau, un colis ou un bagage.

    Pour les personnes à mobilité réduite, prendre les transports en commun, une vraie galère

La chronique
  • Hommage à la Catalogne

    Avant d’écrire 1984 (qui terrifie par son incroyable actualité), George Orwell avait participé à la guerre d’Espagne, plus particulièrement aux batailles livrées en Catalogne en 1936-1937 face aux troupes franquistes. Ceux qui s’intéressent à l’actualité politique catalane feraient bien de se plonger dans son Hommage à la Catalogne (republié chez 10/18), qui livre encore quelques clés pour comprendre cette région singulière et ses rapports avec le reste de l’Espagne.

    Ainsi, cette phrase : « Dans cette guerre, on eût dit que c’était toujours à qui manquerait l’autre ». N’est-ce pas un résumé laconique mais implacable de l’incompréhension historique entre l’Espagne et sa région la plus remuante et de l’échec des gouvernements successifs de Madrid et de sa justice ?

    Un pouvoir central qui privilégie systématiquement à la politique de la main tendue celle de la main sur la figure.

    L’Espagne, devenue...

    Lire la suite

  • Wallonie: le dernier des travaux de Di Rupo

    Ce n’est pas nécessairement un tsunami qui se prépare, mais le changement de présidents à la tête des partis francophones est un très grand chambardement. Ceux qui ont vécu depuis vingt ans avec Elio Di Rupo président du PS et grand manitou francophone, ceux qui ont grandi avec Olivier Maingain président de Défi et grand imprécateur francophone, devront changer de logiciel. On mesure l’ampleur de la révolution quand on ajoute la disparition, officielle du moins, du concept « Michel/Reynders » à la tête du MR, après le...

    Lire la suite