Trafic de visas humanitaires: un policier comparait devant la chambre du conseil

Photo d’illustration ©D.R
Photo d’illustration ©D.R

Le policier placé sous mandat d’arrêt la semaine dernière dans le cadre de l’enquête sur un trafic de visas humanitaires a comparu mardi devant la chambre du conseil d’Anvers. Une décision quant à une prolongation de sa détention est attendue dans l’après-midi.

L’agent, qui travaille à la police fédérale à Bruxelles, aurait transmis des informations confidentielles au sujet de l’enquête. Il aurait averti des personnes au sujets de futures perquisitions domiciliaires.

Le conseiller communal N-VA de Malines, Melikan Kucam (44 ans), a également été placé sous mandat d’arrêt pour trafic d’êtres humains, organisation criminelle, corruption passive et extorsion. Il est suspecté d’avoir reçu d’importantes sommes d’argent pour permettre à des habitants de zones de conflit en Syrie d’obtenir un visa humanitaire.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous